le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Tout le monde veut vivre plus longtemps, mais personne ne veut devenir vieux.

Jonathan Swift

C'est une absolue perfection, et comme divine, que de savoir jouir loyalement de son être.

Montaigne

Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre

Marc Aurèle

Il n’est pas une seule chose qui échappe au moment présent.

Dogen

La santé se mérite, se gagne et se défend jour après jour par des méthodes prévues par la Nature et non par la médecine.

Hippocrate

L’obstacle est matière à action.

Marc Aurèle

Attendre d'en savoir assez pour agir en toute lumière, c'est se condamner à l'inaction.

Jean Rostand

Qu'est-ce que le bonheur sinon le simple accord entre un être et l'existence qu'il mène.

Albert Camus

Il se pourrait qu’aucune pensée, si fugitive, si inavouée soit-elle, ne passe dans le monde sans laisser de trace.

Cesare Pavese

L'homme doit toujours se contenter de ce qu'il a mais pas de ce qu'il est.

William George Jordan

Disparition des abeilles : la fin d'un mystère ?

Le film «Disparition des abeilles: la fin d'un mystère», diffusé par France 5, est proposé ce mois-ci en DVD aux lecteurs de Sciences et Avenir avec le dernier numéro (1). Cette enquête conclut que les pesticides seraient responsables de l'affaiblissement des abeilles.

La réalisatrice du documentaire, Natacha Calestremé, nous explique comment la piste des pesticides, responsables selon elle de la surmortalité des butineuses, s’est imposée après trois ans d’enquête.
Jean-Marc Bonmatin, chargé de recherche au CNRS, dont les travaux pointent la part de responsabilité des pesticides dans la mort des abeilles, commente pour Sciences et Avenir la thèse du film.
Interrogée, l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) revient sur les conclusions de son dernier rapport, qui n’exclut pas la responsabilité des pesticides, même si elle n’en fait pas la cause majeure.
Quant à Henri Clément, président de l’Union nationale des apiculteurs français, il rappelle le rôle essentiel des abeilles pour l’environnement et l’alimentation humaine. Il juge pertinente la thèse défendue par Natacha Calestremé dans son film.
A lire également dans le magazine Sciences et Avenir (avril 2009): Les abeilles ont besoin d'un plan d'urgence.
Dans cette interview accordée à Sciences-et-Avenir et Fance 5, Natacha Calestrémé explique la genèse du film et expose les causes et les conséquences de la mortalité des abeilles.

Date de la dépêche : 27 mars 2009

Auteur : Rachel Mulot

Source : Sciences-et-Avenir.com

Mentions légales