le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Il n’est pas une seule chose qui échappe au moment présent.

Dogen

Chacun de nous est sans limites ; chacun de nous est inévitable ; chacun de nous avec son droit sur la Terre.

Walt Whitman

Le réel montre plus de relationnel que de rationnel.

Michel Serres

A l'hôtel de la décision, les gens dorment bien.

Proverbe persan

Une petite impatience ruine un grand projet.

Confucius

Celui qui est charnel l'est jusque dans les choses de l'esprit ; celui qui est spirituel l'est jusque dans les choses de la chair.

Saint Augustin

La richesse consiste bien plus dans l’usage qu’on en fait que dans la possession.

Aristote

Je pensais regarder le monde, et c’est le monde qui me regarde.

Saint François d’Assise

L’origine de toute joie en ce monde est la quête du bonheur d’autrui.
L’origine de toute souffrance en ce monde est la quête de son propre bonheur.

Shantideva

Vivre simplement pour que simplement d'autres puissent vivre

Gandhi

Les ONG listent 22 perturbateurs endocriniens pouvant relever du règlement Reach

22 substances chimiques très préoccupantes (SVHC) reprotoxiques ont été ajoutées à la nouvelle Liste ''SIN'' (Substitution Immédiate Nécessaire) publiée ce mardi 3 mai par l'ONG suédoise ChemSec avec notamment les associations françaises Générations Futures et Réseau Environnement Santé (RES).

Ces 22 substances inscrites à la "version 2.0" peuvent ''relever'' de la Liste soumise à autorisation du règlement européen Reach, ''sur la base exclusive de leurs propriétés de perturbation endocrinienne'',indiquent les ONG, alors que ces substances sont utilisées dans les produits de consommation.

Des substances comme le Bisphénol A, l'acide perfluorooctanoïque (PFOA), le perfluorooctane sulfonate (PFOS) ou les retardateurs de flammes polybromés ''faisaient déjà partie de la liste SIN 1.0 établie en 2008'', rappellent les associations dans un communiqué.

Perchloroéthylène, parabène, phtalates parmi les substances

La nouvelle Liste SIN contient plusieurs filtres UV utilisés dans les produits solaires, deux parabènes utilisés dans les cosmétiques, pouvant avoir un impact sur les femmes enceintes et les enfants utilisateurs de ces produits, préviennent les ONG. Parmi les autres perturbateurs endocriniens, figurent notamment le perchloroéthylène du nettoyage à sec, le BHA, additif alimentaire et trois phtalates dont le DEP, présent dans de très nombreux parfums mais aussi le Dihexyl phthalate (DHP).

Les associations françaises appellent ''le gouvernement français et la Commission européenne à prendre leurs responsabilités et à agir, de manière urgente et prioritaire, sur ces substances dans le cadre de Reach''. Elles demandent "une substitution immédiate par des produits plus sûrs".

Date de la dépêche : 09 juin 2011

Auteur : Rachida Boughriet

Source : Actu-Environnement.com

Mentions légales