le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

La terre ne rend jamais sans intérêt ce qu'elle a reçu.

Tu connais l’utilité mais connais-tu l’utilité de l’inutile ?

Lao Tseu

Que de maladies qui ne sont en réalité que des guérisons

Je pensais regarder le monde, et c’est le monde qui me regarde.

Saint François d’Assise

Chacun de nous est sans limites ; chacun de nous est inévitable ; chacun de nous avec son droit sur la Terre.

Walt Whitman

Personne ne peut vous faire sentir inférieur sans votre propre consentement.

Eleonor Roosevelt

Que vaut une vie qui s’oublie pour en singer une autre ?

Patrick Chamoiseau

Balayer est un art en soi.

Gandhi

Si quelqu’un me guérit et me retire mon mal, j’entends aussi qu’il me hisse au niveau de conscience que j’aurais atteint si j’avais moi-même résolu ce que ce mal devait m’apprendre. Sinon, s’il me laisse dans le même état de conscience après m’avoir retiré mon mal, il me vole l’outil de croissance que peut être cette maladie.

Yvan Amar

Le plaisir se ramasse La joie se cueille Et le bonheur se cultive

Bouddha

Un médicament contre l’acné étroitement surveillé

Le Figaro indique que selon l’Afssaps, « les précautions d’emploi des médicaments contre l’acné à base d’isotrétinoïne vont encore être renforcées ».

Figaro souligne que « 30 % des femmes enceintes exposées risquent de mettre au monde des enfants souffrant de malformations du système nerveux central ou de l’appareil cardio-vasculaire ».
Le quotidien rappelle que « 4 médicaments génériques contenant de l’isotrétinoïne sont commercialisés », puis note que « pour impliquer davantage les femmes traitées, l’Afssaps va rendre obligatoire, à partir de septembre, la tenue d’un «carnet-patiente» qui récapitulera par écrit les dates de prescription et de délivrance du médicament, ainsi que les résultats des tests de grossesse ». Le journal observe par ailleurs que « l’Afssaps a adressé une lettre aux dermatologues pour les rappeler à la prudence et à la surveillance des troubles psychiatriques chez les patients traités par isotrétinoïne, même si la relation entre de tels troubles et le médicament n’a pas été établie jusqu’ici ».
L’Humanité constate également que « les précautions d’utilisation des médicaments contre l’acné contenant de l’isotrétinoïne, déjà drastiques, vont être renforcées ».

Date de la dépêche : 29 mai 2009

Auteur : Laurent Frichet - TSAVO PRESSE

Source : Le Figaro, L'Humanité

Mentions légales