le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

On devrait attacher moins d'importance à ce que l'on va faire qu'à ce que l'on est.

Maître Eckart

Pour expliquer un brin de paille, il faut démonter tout l’univers

Remy de Gourmont

La perfection est atteinte non pas quand il n'y a plus rien à ajouter mais lorsqu'il n'y a plus rien à retrancher.

Saint-Exupéry

Etudier sans méditer est vain. Méditer sans étudier est périlleux.

Confucius

Que vaut une vie qui s’oublie pour en singer une autre ?

Patrick Chamoiseau

Choisir son temps, c'est l'épargner.

Francis Bacon

Si quelqu’un me guérit et me retire mon mal, j’entends aussi qu’il me hisse au niveau de conscience que j’aurais atteint si j’avais moi-même résolu ce que ce mal devait m’apprendre. Sinon, s’il me laisse dans le même état de conscience après m’avoir retiré mon mal, il me vole l’outil de croissance que peut être cette maladie.

Yvan Amar

L´homme pressé cherche la porte et passe devant.

Goethe

La Nature, pour être commandée, doit être obéie.

Francis Bacon

Ce qui ne se trouve pas en nous ne nous contrarie pas.

Hermann Hesse

Un Américain sur dix sous antidépresseur

Les antidépresseurs sont devenus les médicaments les plus prescrits aux États-Unis. La proportion des Américains âgés de plus de 6 ans ayant recours à un traitement antidépresseur a presque doublé entre 1996 et 2005, passant de 5,84 % en 1996 à 10,12 % en 2005. Cet essor est important pour toutes les catégories socio-démographiques, sauf chez les Hispaniques et les Noirs.
Les auteurs de l’étude rapportent aussi qu’antidépresseurs et neuroleptiquessont de plus en plus souvent associés et que les psychothérapies sont en baisse chez les personnes recevant des antidépresseurs : 31,50 % des patients suivaient une thérapie en 1996, contre seulement 19,9 % en 2005

Date de la dépêche : 24 septembre 2009

Source : La Nutrition.fr

Mentions légales