le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Il arrive que les grandes décisions ne se prennent pas, mais se forment d’elles-mêmes.

Henri Bosco

Il existe un curieux paradoxe : quand je m'accepte tel que je suis, alors je peux changer.

Carl Rogers

La gratitude n'est pas seulement la plus grande des vertus, c'est aussi la mère de toutes les autres.

Cicéron

L’amitié double les joies et réduit de moitié les peines.

Francis Bacon

A l'hôtel de la décision, les gens dorment bien.

Proverbe persan

Deviens ce que tu es, fais ce que toi seul peut faire.

Nietzsche

Le bonheur ne se trouve pas dans les choses ou les événements mais dans le regard que l’on porte sur eux.

Faouzi Skali

L’esprit cache, se voile des choses ; mais le corps sait, peut-être.

Henry Bauchau

On crée pour se compléter.

Henri Delacroix

Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Koan Zen

Les femmes pourront obtenir la pilule avec une ordonnance «périmée»

Le Figaro note en effet sur son site Internet que « les dispositions permettant aux infirmières de renouveler les ordonnances de pilules contraceptives et aux pharmaciens de les délivrer avec une prescription "périmée", sont entrées en vigueur mardi, avec la publication au Journal officiel de la liste des médicaments concernés ».

Le quotidien rappelle que « ces mesures étaient inscrites dans la loi "Hôpital, Patients, Santé, Territoires" ».
Le journal explique donc que « les infirmières pourront renouveler une prescription, datant de moins de un an, pour tout type de contraceptif oral, pour une durée maximum de 6 mois ».
« Quant aux pharmaciens, ils pourront délivrer tout type de pilule avec une ordonnance dont la durée de validité est expirée, en inscrivant sur celle-ci "délivrance par la procédure exceptionnelle d'une boîte supplémentaire". La même ordonnance ne pouvant servir qu'une fois »,
précise Le Figaro.
Le quotidien constate que « le Conseil national de l'Ordre des médecins, qui s'est toujours opposé à ces dispositions, invite les médecins à indiquer sur l'ordonnance, dès qu'ils l'estimeront nécessaire, la mention "non renouvelable" ».
Le Figaro explique que « le Conseil s'est "inquiété de ce que la liste de médicaments fixée comprend tous les contraceptifs oraux, y compris ceux qui ont des indications très particulières qui nécessitent une prise en charge spécifique qui ne pourrait avoir lieu dans le cadre de ce dispositif" ».

Date de la dépêche : 04 juin 2010

Auteur : Laurent Frichet - TSAVO PRESSE

Source : Le Figaro

Mentions légales