le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Faire un peu est mieux que ne rien faire. Faire un peu plus est mieux que faire un peu moins. Faire de son mieux et s'en réjouir reste l'essentiel.

Nous avons inventé la vitesse et nous tournons en rond.

Charlie Chaplin

Tu cesseras de craindre en cessant d’espérer

Sénèque

Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risques. Choisis ton risque. A te regarder, ils s'habitueront.

René Char

La perfection est atteinte non pas quand il n'y a plus rien à ajouter mais lorsqu'il n'y a plus rien à retrancher.

Saint-Exupéry

Le monde est un spectacle à regarder et non un problème à résoudre.

Jules de Gaultier de Laguionie

Je ne m´attends pas à trouver un saint aujourd´hui. Si je pouvais seulement trouver un sage, je m´en contenterais.

Confucius

Le plus grand voyageur est celui qui a su faire une fois le tour de lui-même

Confucius

Savoir se contenter de ce que l'on a : c'est être riche.

Lao-Tseu

Par l'attention les choses existent.

Dokhusho Villalba

Ces médicaments qui nous rendent malades

L’Express consacre un dossier à un « livre choc » rédigé par un généraliste, Sauveur Boukris, qui « dénonce les dangers que font courir les médicaments à notre santé » (« Ces médicaments qui nous rendent malades », éditions Le Cherche Midi).

Le magazine note ainsi que dans cet ouvrage, « on découvre, stupéfait, les effets secondaires gravissimes de médicaments consommés couramment ; l’ignorance crasse de médecins formés, le plus souvent, à la seule école de l’industrie pharmaceutique ; l’invention de maladies imaginaires pour l’unique profit d’entreprises florissantes ; la partialité des experts ; le laxisme d’autorités sanitaires bienveillantes ; la force d’un lobby mieux organisé que jamais… ».
L’Express remarque que ce « récit circonstancié, truffé d'anecdotes vécues et de références chiffrées, apporte de l'eau fraîche -des torrents, même- au moulin des trop rares Don Quichotte de la médecine moderne ».
L’hebdomadaire estime que « le réquisitoire mériterait d'être largement entendu, […] car les Français sont particulièrement exposés à ces dérives, qui consomment chaque année de 2 à 6 fois plus de gélules et comprimés en tout genre, que leurs voisins européens et leurs cousins d'Amérique ».
« Un penchant hasardeux, dont les conséquences sont loin d'être sans dommage », poursuit L’Express, qui relève qu’« à eux seuls, les médicaments provoquent entre 8.000 et 13.000 décès par an en France ».
Le magazine se penche ainsi sur ces « mélanges parfois explosifs », aborde le cas de ces enfants « traités avec des antidépresseurs », de ces « experts sous influence », ou encore constate que « beaucoup d’innovations n’en sont pas ».
L’Express livre en outre un entretien avec le Pr Philippe Even, qui déclare qu’« au cours des 7 années passées dans [la commission chargée d'autoriser les nouveaux médicaments], j'ai découvert l'ampleur des mensonges de l'industrie pharmaceutique. Les représentants de l'Etat s'en accommodent. Certains, parce qu'ils sont naïfs, comme je l'étais moi-même. D'autres, parce qu'ils ont mis le doigt dans l'engrenage. D'autres encore, parce qu'ils sont corrompus ».

Date de la dépêche : 04 juin 2009

Auteur : Laurent Frichet - TSAVO PRESSE

Source : L'Express

Mentions légales