le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Personne ne peut vous faire sentir inférieur sans votre propre consentement.

Eleonor Roosevelt

Le plaisir peut s’appuyer sur l’illusion, mais le bonheur repose sur la réalité.

Chamfort

Il faut un obstacle nouveau pour un savoir nouveau.

Henri Michaux

Vivre simplement pour que simplement d'autres puissent vivre

Gandhi

Tout le problème de ce monde c’est que les idiots et les fanatiques sont toujours sûrs d’eux tandis que les sages sont pleins de doutes.

Bertrand Russell

Ne dis pas peu de choses en beaucoup de mots, mais dis beaucoup de choses en peu de mots.

Pythagore

La maladie, sa racine hébraïque « malaha » le révèle, consiste à tourner en rond.

Christiane Singer

Notre problème n’est pas que nous ne sachions pas faire les choses mais que nous ne savons pas ce que nous voulons.

Théodore Monod

La beauté n’est que la promesse du bonheur.

Stendhal

Le courage n'est rien sans la sérénité.

Gandhi

Un lien entre surpoids et fertilité

Le Parisien fait savoir que « selon une étude menée auprès de 2 000 Français âgés de 24 à 48 ans, le surpoids joue sur la fertilité des hommes ».

Le journal indique que « le Dr Paul Cohen Bacrie, responsable de la procréation médicalement assistée au laboratoire d’Eylau, à Paris, a coordonné cette enquête. […] Il explique que «plus le poids des patients est important, moins leurs spermatozoïdes sont mobiles» ».
Le Parisien ajoute que « les chercheurs ont observé que ce phénomène s’accentue lorsque les patients sont obèses » ; ils « ont aussi observé que les sujets très maigres pâtissaient, eux aussi, d’une fertilité inférieure à la moyenne ».
Le Dr Cohen Bacrie note donc qu’« il faut prêter attention à la qualité de sa nutrition et à son poids pour optimiser les chances d’avoir un enfant ».
Le quotidien précise que « le surpoids est un facteur qui joue sur la fertilité, mais il n’est évidemment pas le seul », puis indique que « les chercheurs estiment que ce lien entre le poids et l’infertilité serait dû à des effets hormonaux ». Le Dr Cohen Bacrie écrit ainsi que « l’excès de graisse entraîne une modification endocrinienne. Cela baisse la qualité du sperme ».

Date de la dépêche : 29 septembre 2011

Auteur : Laurent Frichet

Source : Le Parisien

Mentions légales