le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Changer le passé, les dieux eux-mêmes y sont impuissants.

Henri Heine

Attendre d'en savoir assez pour agir en toute lumière, c'est se condamner à l'inaction.

Jean Rostand

Il arrive que les grandes décisions ne se prennent pas, mais se forment d’elles-mêmes.

Henri Bosco

Si quelqu’un me guérit et me retire mon mal, j’entends aussi qu’il me hisse au niveau de conscience que j’aurais atteint si j’avais moi-même résolu ce que ce mal devait m’apprendre. Sinon, s’il me laisse dans le même état de conscience après m’avoir retiré mon mal, il me vole l’outil de croissance que peut être cette maladie.

Yvan Amar

Le premier ennemi à combattre est à l'intérieur de soi. Souvent, c'est le seul.

Christine Orban

Celui qui se nourrit de rêves, le vent l'emporte.

Proverbe turque

Je marche pour savoir où je vais.

Goethe

Le sage ne s’afflige jamais des maux présents, mais emploie le présent pour en prévenir d’autres.

W. Shakespeare, Richard II

Le plaisir peut s’appuyer sur l’illusion, mais le bonheur repose sur la réalité.

Chamfort

Je marche pour savoir où je vais

Goethe

Masser les bébés booste leur cerveau

Une étude, publiée sur la revue scientifique "The Journal of Neuroscience" et réalisée par des chercheurs appartenant à différents centres de recherche italiens, a scientifiquement prouvé l'importance de la stimulation tactile (le massage) comme force motrice du développement cérébral et en particulier de la maturation du système visuel. Ce travail a été possible grâce à la collaboration de l'Ecole Normale Supérieure de Pise et de l'Institut de Neuroscience du CNR (Groupe du Prof. Lamberto Maffrei), l'Institut Stella Maris (groupe du Prof. Cioni), le département de Psychologie de l'Université des études de Florence (Prof. Bernardi) et la division de Néonatologie de Pise (Prof. Boldrini et Prof. Ghirri) et grâce à un financement du MIUR et de la Fondation Mariani.
Pour cette étude, les chercheurs ont exploré les effets du massage sur le développement cérébral - et en particulier celui visuel - sur un groupe de nouveaux nés prématurés mais sains, et en parallèle, sur des bébés rats à peine nés. Les résultats démontrent que le massage influence la maturation de l'activité cérébrale évoquée par la vision et de l'acuité visuelle aussi bien chez les enfants que chez les bébés rats. Chez les enfants, l'activité électro-encéphalographique a également été évaluée, et a confirmé une maturation plus rapide des nouveaux-nés massés.
L'équipe de chercheurs, dirigée par Lamberto Maffei, a démontré comment le massage agit tout en modulant les niveaux de facteurs spécifiques déjà présents dans l'organisme, en particulier l'IGF-1 (Insulin like growth factor 1), connu sous le nom de somatomédine, facteur de croissance sécrété par le foie, sous l'action de la somathormone (hormone de croissance), et transporté dans le sang, lié à des protéines. L'IFG-1 tient un rôle important dans les procédés de croissance chez l'enfant et maintient aussi ses effets anabolisants à l'âge adulte.
Les chercheurs expliquent que chez les enfants, le massage thérapeutique augmente les niveaux hématologiques d'IGF-1. Les résultats sur les rats démontrent que le massage augmente le niveau d'IGF-1 du cerveau, alors que le blocage de l'action de l'IGF-1 élimine les effets du massage sur le développement de l'acuité visuelle. Ceci signifie que l'IGF-1 pourrait être un des médiateurs des effets du massage sur le développement visuel chez les enfants.

Date de la dépêche : 24 septembre 2009

Source : www.ouvertures.net

Mentions légales