le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Je sais et je sens que faire du bien est le plus vrai bonheur que le cœur humain puisse goûter.

Jean-Jacques Rousseau

L'oeuvre d'art éveille continuellement en nous une soif et une source.

Paul Valéry

Tu ne peux pas voyager sur un chemin sans être toi-même le chemin

Bouddha

Le plus grand voyageur est celui qui a su faire une fois le tour de lui-même

Confucius

La gratitude n'est pas seulement la plus grande des vertus, c'est aussi la mère de toutes les autres.

Cicéron

Se ménager du temps est nécessaire pour l’esprit. Pour l’esprit, il faut du temps perdu

Paul Valéry

A la fin de chaque vérité il faut ajouter que l’on se souvient de la vérité opposée.

Pascal

La pauvreté, c'est le maximum d'effort pour le minimum de résultat. La richesse, c'est le minimum d'effort pour le maximum de résultat

Pascal

Quand on dure assez longtemps on a vu tout et le contraire de tout.

Montaigne

L’espérance est un risque à courir

Georges Bernanos

L'allaitement profite aussi à la mère

Sciences et Avenir relaie une information de Reuters Health Information, sur une étude qui « a suivi durant 20 ans près de 1 400 femmes âgées de 18 à 30 ans ayant allaité leur nouveau-né d'un à neuf mois ».

Le magazine constate que « le risque de survenue d'un syndrome métabolique maternel (associant diabète, obésité, troubles des lipides et hypertension) chez ces mères est d'autant plus faible que l'allaitement a été prolongé ».
Le mensuel ajoute qu’« une seconde étude sur 180 nouveau-nés confirme l'intérêt de laisser l'enfant terminer sa tétée sur le même sein ».
Sciences et Avenir explique que « le lait de fin de tétée est plus riche, l'enfant tète moins longtemps, ses selles sont moins fréquentes et une meilleure croissance est assurée ».

Date de la dépêche : 10 mars 2010

Auteur : Laurent Frichet

Source : Sciences et Avenir, numéro 757

Mentions légales