le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Balayer est un art en soi.

Gandhi

La tradition c’est le choix des expériences les meilleures.

Aristote

Il existe un curieux paradoxe : quand je m'accepte tel que je suis, alors je peux changer.

Carl Rogers

Tu ne peux pas voyager sur un chemin sans être toi-même le chemin

Bouddha

La gratitude n'est pas seulement la plus grande des vertus, c'est aussi la mère de toutes les autres.

Cicéron

Le plus grand voyageur est celui qui a su faire une fois le tour de lui-même

Confucius

Je ne m´attends pas à trouver un saint aujourd´hui. Si je pouvais seulement trouver un sage, je m´en contenterais.

Confucius

Nous avons inventé la vitesse et nous tournons en rond.

Charlie Chaplin

Je pensais regarder le monde, et c’est le monde qui me regarde.

Saint François d’Assise

Par l'attention les choses existent.

Dokhusho Villalba

MICI : trois fois plus de cancers chez les enfants atteints

Les enfants atteints d'une maladie inflammatoire chronique de l'intestin (MICI) ont près de trois fois plus de risque de développer un cancer, selon une étude française présentée à laDigestive Disease Week (San Diego, Etats-Unis).

Une équipe du CHU de Lille s’est intéressé à 698 enfants et adolescents âgés de moins de 17 ans, ayant eu un diagnostic de MICI (538 maladies de Crohn et 160 rectocolites hémorragiques) entre 1988 et 2004 enregistrée dans le registre Epimad.

L'âge médian du diagnostic était de 14 ans et la durée de suivi de 11,5 ans. Les auteurs rappellent que l'incidence des MICI pédiatriques continue d'augmenter dans le Nord de la France.

Résultats : l'étude n'a pas mis en évidence de risque accru de mortalité par rapport à la population générale régionale.

En revanche, le risque de cancer était multiplié par 2,7. Parmi les neuf cas de cancer recensés chez ces enfants, 2 concernaient le côlon, 1 l'intestin grêle, 1 les voies biliaires (cholangiocarcinome), 1 le col de l'utérus, 1 le prépuce, 1 la peau (carcinome baso-cellulaire) et 1 le sang (leucémie aiguë).

Il apparaît aussi que 67% des patients ayant développé un cancer avaient reçu des immunosuppresseurs ou un traitement anti-TNF, 55% ayant reçu une association de traitements.

Date de la dépêche : 31 mai 2012

Auteur : Florence ROSIER

Source : impact-sante.fr

Mentions légales