le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

La vie de chacun de nous n’est pas une tentative d’aimer, elle est l’unique essai.

Pascal Quignard

Béni est celui qui a trouvé sa tâche. Qu’il ne cherche pas d’autre félicité.

Thomas Carlyle

La différence entre ce que nous désirons et ce que nous redoutons est à peine plus épaisse qu’un cil.

Jay Mc Inerney

Lorsqu'il y a dix pas à faire vers quelqu'un, neuf n'est que la moitié du chemin.

Jules Barbey d'Aurevilly

D'abord ils vous ignorent, puis ils vous raillent, ensuite ils vous combattent, enfin vous gagnez

Gandhi

La perfection est la tranquillité dans le désordre

Zhuangzi

Chacun de nous est sans limites ; chacun de nous est inévitable ; chacun de nous avec son droit sur la Terre.

Walt Whitman

J’ai toujours su que pour réussir dans le monde, il fallait avoir l’air fou et être sage.

Montesquieu

Tu ne changeras jamais les choses en combattant ce qui existe déjà. Pour changer les choses, construis un nouveau modèle qui rendra l’ancien obsolète.

Buckminster Fuller

Tout le monde croit que le fruit est l'essentiel de l'arbre quand, en réalité, c'est la graine.

Nietzsche

MICI : trois fois plus de cancers chez les enfants atteints

Les enfants atteints d'une maladie inflammatoire chronique de l'intestin (MICI) ont près de trois fois plus de risque de développer un cancer, selon une étude française présentée à laDigestive Disease Week (San Diego, Etats-Unis).

Une équipe du CHU de Lille s’est intéressé à 698 enfants et adolescents âgés de moins de 17 ans, ayant eu un diagnostic de MICI (538 maladies de Crohn et 160 rectocolites hémorragiques) entre 1988 et 2004 enregistrée dans le registre Epimad.

L'âge médian du diagnostic était de 14 ans et la durée de suivi de 11,5 ans. Les auteurs rappellent que l'incidence des MICI pédiatriques continue d'augmenter dans le Nord de la France.

Résultats : l'étude n'a pas mis en évidence de risque accru de mortalité par rapport à la population générale régionale.

En revanche, le risque de cancer était multiplié par 2,7. Parmi les neuf cas de cancer recensés chez ces enfants, 2 concernaient le côlon, 1 l'intestin grêle, 1 les voies biliaires (cholangiocarcinome), 1 le col de l'utérus, 1 le prépuce, 1 la peau (carcinome baso-cellulaire) et 1 le sang (leucémie aiguë).

Il apparaît aussi que 67% des patients ayant développé un cancer avaient reçu des immunosuppresseurs ou un traitement anti-TNF, 55% ayant reçu une association de traitements.

Date de la dépêche : 31 mai 2012

Auteur : Florence ROSIER

Source : impact-sante.fr

Mentions légales