le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

De la simplicité, de la simplicité, de la simplicité ! Oui, que vos affaires soient comme deux ou trois, et non cent ou mille.

Henry David Thoreau

Sois calme et comprends, car tu te troubles et dans ta demeure intérieure tu atténues la lumière.

Saint Augustin

Les gens ont toujours peur de la nouveauté. Pour faire du neuf, il faut se donner le droit à l'erreur.

Björk

Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le. L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie.

Goethe

Accepter, ce n’est pas la même chose que s’adapter tant bien que mal. Il n’est aucune histoire si terrible, aucun accident du sort… dont la nature humaine, par patience ne puisse venir à bout.

Euripide

Il faut un obstacle nouveau pour un savoir nouveau.

Henri Michaux

La vie de chacun de nous n’est pas une tentative d’aimer, elle est l’unique essai.

Pascal Quignard

Que vaut une vie qui s’oublie pour en singer une autre ?

Patrick Chamoiseau

Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages mais à avoir de nouveaux yeux.

Marcel Proust

La santé se mérite, se gagne et se défend jour après jour par des méthodes prévues par la Nature et non par la médecine.

Hippocrate

Un sommeil de mauvaise qualité, une conséquence du ‘jet lag social’ ?

Le week-end, nous sommes nombreux à dormir plus tard que pendant la semaine. Généralement, c’est parce que, la semaine, nous avons des obligations sociales : le travail, l’école, les enfants. Nous avons besoin d'un réveil pour nous éveiller et d’un somnifère pour nous endormir. Ceci montre que nous ne respectons pas notre rythme naturel de sommeil et que, donc, nous souffrons continuellement d'un manque de sommeil.

Des scientifiques ont donné un nom à ce phénomène : le syndrome du décalage horaire ('jet lag') social. Le week-end, nous dormons
comme si nous avions changé de fuseau horaire. C’est comme si, le vendredi soir, nous effectuions un vol qui nous décale de quelques fuseaux horaires vers l'ouest et le lundi matin, nous faisions le chemin en sens inverse. C’est ce qui explique que nous ne nous sentons pas bien reposés et donc fatigués pendant la journée.
Selon une étude allemande, un tiers de la population souffre d'un jet lag social de deux heures, deux tiers, d'un jet lag d'une heure. Les adolescents sons ceux qui en souffrent le plus, car ce sont eux qui y sont le plus sensible.

Date de la dépêche : 06 août 2012

Source : abcsante.be

Mentions légales