le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

La pauvreté, c'est le maximum d'effort pour le minimum de résultat. La richesse, c'est le minimum d'effort pour le maximum de résultat

Pascal

Notre problème n’est pas que nous ne sachions pas faire les choses mais que nous ne savons pas ce que nous voulons.

Théodore Monod

A l'hôtel de la décision, les gens dorment bien.

Proverbe persan

Tout le monde veut vivre plus longtemps, mais personne ne veut devenir vieux.

Jonathan Swift

Faire un peu est mieux que ne rien faire. Faire un peu plus est mieux que faire un peu moins. Faire de son mieux et s'en réjouir reste l'essentiel.

Il existe un curieux paradoxe : quand je m'accepte tel que je suis, alors je peux changer.

Carl Rogers

Qui craint de souffrir, souffre déjà de ce qu'il craint.

Montaigne

L'homme est né libre, de ses penchants il se construit une prison, sans s'en rendre compte, il en devient prisonnier.

Khalil Gibran

Oser, c’est perdre pied momentanément. Ne pas oser, c’est se perdre soi-même.

Kierkegaard

Chacun de nous est sans limites ; chacun de nous est inévitable ; chacun de nous avec son droit sur la Terre.

Walt Whitman

Trop de smartphone après le travail nuit à la santé

Delphine Chayet remarque dans Le Figaro que « selon une étude anglaise, les deux tiers des employés de bureau prolongent leur journée sur un écran. Ce qui occasionne stress, migraine et douleurs dans le dos ».

La journaliste explique en effet que « la société anglaise des kinésithérapeutes met en garde contre les risques pour la santé d'une utilisation excessive des écrans après les heures de travail. Selon un sondage réalisé au Pays-de-Galles, 64% des employés de bureau déclarent qu'ils continuent à travailler sur un smartphone, une tablette ou un ordinateur portable après avoir quitté leur entreprise ».
« Ils prolongent ainsi leur journée de 2 heures et 42 minutes en moyenne dans les transports ou chez eux, une durée qui s'est allongée depuis 2 ans pour la moitié des personnes interrogées »,
continue Delphine Chayet.
La journaliste relève que « ces tâches s'ajoutent au temps quotidien passé sur écran (6 heures et 27 minutes en moyenne). Une accumulation qui a de grandes chances de se traduire, à long terme, par du stress ou des troubles musculo-squelettiques ».
« Pourtant, moins d'un sondé sur quatre se déclare attentif à sa position quand il travaille. Selon l'étude, 66% des employés interrogés connaissent déjà des migraines ou des douleurs dans le dos »,
observe Delphine Chayet, qui explique : « «Atténuer la pression de la journée», «vouloir rester à jour» et «trop de travail» sont les principales raisons invoquées pour expliquer ce surcroît d'écran ».
La journaliste indique pour conclure que la Chartered society of physiotherapy « encourage [les employés de bureau] à se déconnecter et à faire de l'exercice physique ».

Date de la dépêche : 20 juin 2012

Auteur : Laurent Frichet

Source : Le Figaro

Mentions légales