le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Romain Rolland

Il faut toujours viser la lune car, même en cas d'échec, on atterrit dans les étoiles.

Oscar Wilde

La perfection est la tranquillité dans le désordre

Zhuangzi

Tu connais l’utilité mais connais-tu l’utilité de l’inutile ?

Lao Tseu

On n'a pas encore découvert que la nature est plus en profondeur qu'en surface.

Cézanne

L´homme pressé cherche la porte et passe devant.

Goethe

Ce qui ne se trouve pas en nous ne nous contrarie pas.

Hermann Hesse

Tout ce que nous voyons pourrait aussi être autrement.

Ludwig Wittgenstein

Il se pourrait qu’aucune pensée, si fugitive, si inavouée soit-elle, ne passe dans le monde sans laisser de trace.

Cesare Pavese

Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Koan Zen

Marcher après un repas riche en glucides aiderait à contrôler la glycémie

Marcher après avoir pris un repas riche en glucides réduit l’augmentation du taux de sucre dans le sang (hyperglycémie), selon un petit essai clinique norvégien1. L’hyperglycémie est un facteur de risque connu du syndrome métabolique, du diabète et des troubles cardiovasculaires.

Les chercheurs ont mené l’essai auprès de 14 femmes en bonne santé, âgées de plus de 50 ans. Les participantes ont marché lentement, à leur rythme - pendant 15 ou 40 minutes - immédiatement après avoir pris un repas riche en glucides : un bol de céréales de flocons de maïs avec du lait. Elles se sont aussi adonnées à des activités sédentaires (épreuve témoin), comme lire, écrire, parler au téléphone ou travailler à l’ordinateur.

Selon les résultats, la marche lente, comparée aux activités sédentaires, a eu pour effet de limiter l’augmentation de la glycémie. Et cet effet était proportionnel à la durée de la marche : la glycémie était mieux maîtrisée après avoir marché 40 minutes qu’à l’occasion d’une marche de 15 minutes.

La marche de 40 minutes a eu des effets comparables à ceux des médicaments hypoglycémiants classiques, comme la metformine, les alpha-glucosidases, les thiasolidinédones ou les sulfonylurées, indiquent les auteurs de l’étude.

Bien qu’il s’agit d’un essai préliminaire, les chercheurs estiment que la marche lente pratiquée après un repas pourrait aider à prévenir les troubles métaboliques, le diabète de type 2 et les maladies cardiovasculaires.

Date de la dépêche : 05 janvier 2010

Auteur : Pierre Lefrançois

Source : PasseportSanté.net

Mentions légales