le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

A l'hôtel de la décision, les gens dorment bien.

Proverbe persan

Béni est celui qui a trouvé sa tâche. Qu’il ne cherche pas d’autre félicité.

Thomas Carlyle

Par l'attention les choses existent.

Dokhusho Villalba

Nous nous rendons pitoyables ou nous nous rendons forts. La quantité de travail à fournir est la même.

Carlos Castaneda

Il arrive que les grandes décisions ne se prennent pas, mais se forment d’elles-mêmes.

Henri Bosco

Il n'y a pas d'autre bonheur que la paix.

Proverbe thaï

Attendre d'en savoir assez pour agir en toute lumière, c'est se condamner à l'inaction.

Jean Rostand

Le chute n'est pas un échec, l'échec est de rester là où on est tombé.

Socrate

Le trop de quelque chose est le manque de quelque chose.

Proverbe arabe

C'est une folie que de vouloir guérir le corps sans vouloir guérir l'esprit.

Platon

Marcher après un repas riche en glucides aiderait à contrôler la glycémie

Marcher après avoir pris un repas riche en glucides réduit l’augmentation du taux de sucre dans le sang (hyperglycémie), selon un petit essai clinique norvégien1. L’hyperglycémie est un facteur de risque connu du syndrome métabolique, du diabète et des troubles cardiovasculaires.

Les chercheurs ont mené l’essai auprès de 14 femmes en bonne santé, âgées de plus de 50 ans. Les participantes ont marché lentement, à leur rythme - pendant 15 ou 40 minutes - immédiatement après avoir pris un repas riche en glucides : un bol de céréales de flocons de maïs avec du lait. Elles se sont aussi adonnées à des activités sédentaires (épreuve témoin), comme lire, écrire, parler au téléphone ou travailler à l’ordinateur.

Selon les résultats, la marche lente, comparée aux activités sédentaires, a eu pour effet de limiter l’augmentation de la glycémie. Et cet effet était proportionnel à la durée de la marche : la glycémie était mieux maîtrisée après avoir marché 40 minutes qu’à l’occasion d’une marche de 15 minutes.

La marche de 40 minutes a eu des effets comparables à ceux des médicaments hypoglycémiants classiques, comme la metformine, les alpha-glucosidases, les thiasolidinédones ou les sulfonylurées, indiquent les auteurs de l’étude.

Bien qu’il s’agit d’un essai préliminaire, les chercheurs estiment que la marche lente pratiquée après un repas pourrait aider à prévenir les troubles métaboliques, le diabète de type 2 et les maladies cardiovasculaires.

Date de la dépêche : 05 janvier 2010

Auteur : Pierre Lefrançois

Source : PasseportSanté.net

Mentions légales