le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Il y a trois grands mystères de la nature : l'air pour l'oiseau, l'eau pour le poisson et l'homme pour lui-même.

Proverbe hindou

De votre ami dites du bien ; de votre ennemi, ne dites rien.

Proverbe anglais

On surestime ce que l’on n’est pas et on sous-estime ce que l’on est

Malcolm Forbe

L’esprit cache, se voile des choses ; mais le corps sait, peut-être.

Henry Bauchau

Les gens ont toujours peur de la nouveauté. Pour faire du neuf, il faut se donner le droit à l'erreur.

Björk

Ce qui ne se trouve pas en nous ne nous contrarie pas.

Hermann Hesse

Celui qui a franchi le seuil de la porte a déjà parcouru une bonne partie du chemin.

Proverbe hollandais

La richesse consiste bien plus dans l’usage qu’on en fait que dans la possession.

Aristote

Nous avons inventé la vitesse et nous tournons en rond.

Charlie Chaplin

Je marche pour savoir où je vais.

Goethe

Les UV des cabines de bronzage classés cancérigènes

Le Parisien note que « pour le Centre international de recherche sur le cancer, c’est désormais une certitude. Les UV des cabines de bronzage, jusqu’à présent considérés comme «probablement» cancérigènes, sont officiellement classés «cancérigènes» par cette agence de l’OMS ».

Le journal relate ainsi la « conclusion d’un groupe de 20 experts de 9 pays, présentée dans le Lancet Oncology ».
Le Parisien relève que selon le Circ, « l’exposition aux UV artificiels avant l’âge de 30 ans augmente de 75% le risque de mélanome », l’organisme publiant « des résultats scientifiques de sorte que les agences sanitaires nationales puissent prendre les décisions qu’elles jugent nécessaires ».
Le quotidien livre la réaction de la présidente de la Confédération nationale de l’esthétique parfumerie, Régine Ferrère, qui déclare que « le bronzage en cabine n’est pas dangereux, c’est un produit de bien-être à condition qu’il soit consommé avec modération », et rappelle les règles d’utilisation à respecter.
Le Parisien souligne qu’« au printemps dernier, l’Académie de médecine avait réitéré sa «très forte opposition» à l’utilisation des cabines de bronzage, jugeant leur «caractère dangereux indéniable» ».

Date de la dépêche : 29 juillet 2009

Auteur : Laurent Frichet

Source : Le Parisien

Mentions légales