le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

"oui" et "non" sont les mots les plus courts et les plus faciles à prononcer, et ceux qui demandent le plus d’examen

Talleyrand

Il n'y a pas d'autre bonheur que la paix.

Proverbe thaï

Chacun de nous est sans limites ; chacun de nous est inévitable ; chacun de nous avec son droit sur la Terre.

Walt Whitman

On crée pour se compléter.

Henri Delacroix

Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risques. Choisis ton risque. A te regarder, ils s'habitueront.

René Char

Tu connais l’utilité mais connais-tu l’utilité de l’inutile ?

Lao Tseu

Le meilleur en la vie est gratuit.

Albert Schweitzer

Méditer, c’est s’abriter dans le présent.

Fabrice Midal

Ecouter quelqu'un, c'est lui permettre d'entendre ce qu'il dit.

Jacques Salomé

Vivre simplement pour que simplement d'autres puissent vivre

Gandhi

Les Français en perte de sommeil

L’Humanité indique que selon un sondage effectué pour l’Institut national du sommeil et de la vigilance, « les Français dorment de moins en moins, grignotant chaque année quelques minutes sur la durée de leur sommeil quotidien ». Le journal note ainsi que celle-ci est « descendue cette année en dessous de 7 heures en semaine », précisant que « 33 % des personnes interrogées, particulièrement les plus de 35 ans, dorment 6 heures ou moins en semaine, et 17 % le week-end ».
Le quotidien ajoute qu’« un tiers des gens disent mal dormir et 55 % voudraient dormir 8 à 9 heures ».
L’Humanité souligne que « sur une année, il nous manque plus d’un mois et demi de sommeil par rapport à nos besoins », et indique que « pour expliquer ce fait, le Pr Damien Léger, président de l’INSV, cite la présence d’équipements électroniques dans les chambres, ou le stress de la première expérience professionnelle ».
Le journal rappelle que « le manque de sommeil favorise l’obésité et le diabète, les affections cardio-vasculaires ou psychiques telles qu’anxiété ou dépression ».
Libération observe pour sa part que « si le sommeil représente plus d’un tiers de notre vie, sa durée est de plus en plus grignotée : en 50 ans, elle a diminué d’une heure trente sur 24 heures ».
Le journal ajoute qu’« en cédant aux sirènes de votre réveille-matin, vous creusez votre dette de repos : il nous manquerait 5 ans de sommeil pour être en forme sur 40 ans de vie active ».
Le quotidien précise qu’« après le boulot, c’est l’arrivée d’un enfant qui perturbe inévitablement le sommeil des adultes ».
Le Figaro note aussi dans un court article que « les Français dorment de moins en moins ».

Date de la dépêche : 18 mars 2009

Auteur : Laurent Frichet - TSAVO PRESSE

Source : www.sf-neuro.org/L’Humanité, Libération, Le Figaro

Mentions légales