le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Il faut toujours viser la lune car, même en cas d'échec, on atterrit dans les étoiles.

Oscar Wilde

Tout ce que nous voyons pourrait aussi être autrement.

Ludwig Wittgenstein

Vivre simplement pour que simplement d'autres puissent vivre

Gandhi

Par l'attention les choses existent.

Dokhusho Villalba

Qui se blesse soi-même ne se manque jamais.

Proverbe berbère

L’avenir, tu n’as pas à le prévoir, tu as à le permettre.

Antoine de Saint Exupéry

La vie de chacun de nous n’est pas une tentative d’aimer, elle est l’unique essai.

Pascal Quignard

Que fait-on quand un problème est insoluble ? On change le problème.

Jean Monnet

Romain Rolland

La santé se mérite, se gagne et se défend jour après jour par des méthodes prévues par la Nature et non par la médecine.

Hippocrate

Les Français en panne de sommeil

A l'occasion de la 10e Journée du sommeil, vendredi prochain, Le Monde remarque qu'« en 50 ans, le temps de sommeil moyen a diminué de 1h30 pour s'établir à 6h58 en semaine et 7h50 le week-end », selon un sondage BVA pour l'Institut national du sommeil et de la vigilance, « La moitié des Français se plaignent de mal dormir et environ 4 millions d'adultes souffrent d'insomnie sévère », ajoute le journal.

Le quotidien note que la « principale explication [est que] les Français sont de plus en plus stressés par le quotidien, et certains passent leurs soirées devant les écrans (télévision, Internet) ».
Le Monde cite le Pr Damien Léger, président du conseil scientifique de l'INSV, qui écrit dans livre Le Sommeil dans tous ses états (Plon) : « Le manque de sommeil chronique n'est pas sans conséquences sur la santé : fatigue, prise de poids, dépression, risques d'accident. La réduction du temps de sommeil aggrave le risque d'obésité et de diabète ».
Le journal ajoute que « le manque de sommeil aggrave aussi le risque d'hypertension, l'irritabilité, les troubles de concentration... ».
Le quotidien livre ses « règles d’or pour bien dormir », conseillant d’« éviter les dîners trop copieux, l'alcool, les excitants », d’« adopter un rituel pour se préparer à dormir : lecture, tisane, bain chaud, relaxation... », ou encore de « faire la sieste, même sur le lieu de travail, mais sans dépasser 15 à 20 minutes, car une sieste trop longue a une incidence sur le sommeil nocturne ».
Le Monde relève en outre que « près de 10% des adultes prendraient régulièrement des hypnotiques. Or les somnifères ne traitent pas la maladie elle-même. S'ils facilitent l'endormissement, ils altèrent les cycles de sommeil et ont souvent des répercussions néfastes dans la journée ».
Le journal aborde les thérapies comportementales et cognitives, qui « ont montré leur efficacité dans le traitement des troubles du sommeil. Mais elles ne sont pas remboursées, et peu de thérapeutes les pratiquent ». Le quotidien ajoute qu’« il existe surtout des consultations spécialisées. Mais la prise en charge du sommeil est encore rare en France ».

Date de la dépêche : 17 mars 2010

Auteur : Laurent Frichet - TSAVO PRESSE

Source : Le Monde

Mentions légales