le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Accepter, ce n’est pas la même chose que s’adapter tant bien que mal.

Swami Prajnanpad

La perfection est la tranquillité dans le désordre

Zhuangzi

Tu cesseras de craindre en cessant d’espérer

Sénèque

Une blessure écoute toujours plus, finalement, qu’une oreille.

Henry Bauchau

Ce dont vous avez besoin se présentera à vous si vous ne désirez pas ce dont vous n’avez pas besoin.

Nisargadatta Maharaj

"oui" et "non" sont les mots les plus courts et les plus faciles à prononcer, et ceux qui demandent le plus d’examen

Talleyrand

On crée pour se compléter.

Henri Delacroix

L'homme est né libre, de ses penchants il se construit une prison, sans s'en rendre compte, il en devient prisonnier.

Khalil Gibran

Lorsqu'il n'y a plus rien à faire, que faites-vous?

Koan zen

Celui qui se nourrit de rêves, le vent l'emporte.

Proverbe turque

L'Académie de médecine dénonce les cabines à UV

Le Figaro indique que « l'Académie de médecine, dans un communiqué, s'est insurgée contre le laxisme des autorités sanitaires, qui, selon elle, n'informent pas suffisamment la population des dangers des cabines » à UV.

Le journal rappelle en effet que « les experts sont formels depuis plusieurs années déjà : ces cabines augmentent le risque de cancer de la peau, mélanome malin et cancer basocellulaire ».
Le quotidien note que « l'Académie déplore également «que la promotion d'une telle pratique puisse être faite à la télévision ou dans les salles de cinéma sans un avis défavorable du Conseil supérieur de l'audiovisuel» ».
« Pour l'Académie, la législation faussement protectrice de l'individu laisse croire que, sous réserve d'une stricte observance des recommandations émises par les pouvoirs publics et d'un encadrement de cette activité par un personnel qui n'est formé qu'en quelques heures, l'usage des cabines émettant des rayons UV reste acceptable », poursuit Le Figaro.
L’Académie remarque ainsi que « toutes les études sérieuses montrent que, bien avant que n'apparaisse la pigmentation attendue par l'utilisateur des cabines à UVA, les altérations de la peau sont déjà présentes, et pour certaines définitives ».
De son coté, le Dr Claudine Blanchet-Bardon, vice-présidente du Syndicat national des dermato-vénérologues, déclare : « Il faut que les pouvoirs publics, qui mènent des campagnes contre le tabac, fassent aussi de l'information contre les cabines à UV. Certains gérants de cabine prétendent traiter un certain nombre de maladies avec les UV, alors qu'ils irradient de manière intensive et dangereuse leurs clients ».

Le Parisien relève également que « faire des UV, c’est dangereux ».
Le journal note que « les experts en appellent aux pouvoirs publics », et indique que « la meilleure des préventions contre le cancer de la peau reste le dépistage régulier ».
« Justement, ce jeudi, partout en France, plus de 1 000 dermatologues examinent gratuitement et anonymement les visiteurs, dans des centres mis spécialement en place pour la 11ème Journée de dépistage des cancers de la peau », précise le quotidien.
Le Parisien livre les propos de Marc Boutet, président du Syndicat national des professionnels du bronzage en cabine, qui remarque pour sa part : « La loi est très stricte en France, elle limite la puissance des machines et nous impose d’informer les clients. On leur propose des plans de bronzage en fonction de leur type de peau. Le risque de coup de soleil est nul ».

Date de la dépêche : 28 mai 2009

Auteur : Laurent Frichet - TSAVO PRESSE

Source : Le Figaro, Le Parisien

Mentions légales