le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Il y a beaucoup de gens dont la facilité de parler ne vient que de l'impuissance de se taire.

Edmond Rostand

Qu’est-ce que le bonheur, sinon le simple accord entre un être et l’existence qu’il mène.

Albert Camus

La santé dépend plus des précautions que des médecins.

Bossuet

Le plaisir se ramasse La joie se cueille Et le bonheur se cultive

Bouddha

Tu ne peux pas voyager sur un chemin sans être toi-même le chemin

Bouddha

Deviens ce que tu es, fais ce que toi seul peut faire.

Nietzsche

L’amitié double les joies et réduit de moitié les peines.

Francis Bacon

Je pensais regarder le monde, et c’est le monde qui me regarde.

Saint François d’Assise

La beauté n’est que la promesse du bonheur.

Stendhal

Ne pas chercher à ne pas souffrir ni à moins souffrir, mais à ne pas être altéré par la souffrance.

Simone Weil

Deux revues Cochrane concluent au bénéfice de l'exercice physique chez le cancéreux

Albuquerque, Etats-Unis - Deux revues de la littérature de la Bibliothèque Cochrane publiées en août montrent que les patients en cours ou en fin de traitement pour un cancer améliorent leur qualité de vie liée à la santé lorsqu'ils pratiquent des activités physiques comme la marche et le vélo [1, 2].

« Ensemble, ces deux revues de la littérature suggèrent que l'exercice peut être bénéfique sur la qualité de vie chez les patients qui sont sous traitement ou qui ont subi un traitement anti-cancéreux », indique l'auteur principal de l'étude, le Dr Shiraz I. Mishra (Université du Nouveau-Mexique, Albuquerque, Etats-Unis) [3].

Les patients atteints de cancer souffrent de symptômes physiques, psychologiques et sociaux liés à la maladie et au traitement. De nombreuses études ont déjà montré l'intérêt de l'exercice physique pour le bien-être psychologique des personnes atteintes de cancer, aucune n'a, de manière exhaustive examiné ses bienfaits sur la qualité de vie et sur les symptômes liés au traitement. Or, si les traitements et les taux de survie s'améliorent, la qualité de la vie reste une priorité pour les patients, pendant et après un cancer.

Des bénéfices pendant et après le traitement anti-cancéreux

La première analyse porte sur les 56 essais contrôlés qui ont comparé l'impact de l'exercice physique sur la qualité de vie de patients adultes alors qu'ils recevaient un traitement anti-cancéreux ou qu'ils allaient en recevoir un. Ces données rassemblent un total de 4826 personnes souffrant de différents types de cancer, notamment du sein, de la prostate, gynécologique ou hématologique.

La seconde analyse porte sur les 40 essais contrôlés qui ont comparé l'impact de l'exercice physique sur la qualité de vie des patients alors qu'ils ne recevaient plus de traitement anti-cancéreux. Les données colligées portent sur un total de 3694 personnes qui ont terminé leur traitement pour un cancer du sein, colorectal, de la tête et du cou, ou un lymphome, entre autres.

Les types d'exercices dans les 2 analyses ont inclus la marche, le vélo, le yoga, le Qi Gong, des exercices de résistance et de force.

Les résultats montrent que l'exercice physique peut améliorer la qualité de vie en lien avec la santé des patients. La différence moyenne standardisée (DMS) est de 0,33 à 12 semaines chez les patients qui reçoivent un traitement et de 0,48 et 0,46 à respectivement 12 semaines et 6 mois chez les patients en post-traitement.

En outre, l'activité physique permet d'améliorer la qualité des interactions sociales et de diminuer la fatigue des patients. D'autres bénéfices ont été constatés sur le bien-être physique des patients sous traitement et sur l'estime de soi, le bien-être émotionnel, la sexualité, la qualité de sommeil, la diminution de l'anxiété et de la douleur chez les personnes ayant terminé le traitement.

Les auteurs appellent toutefois à considérer ces résultats avec prudence parce que les essais inclus comportent de nombreux biais. « […] Les essais que nous avons inclus ont étudié différents types de programmes, qui variaient en fonction du type d'exercice, de la longueur du programme et en fonction de la façon dont les participants devaient s'investir. Nous devons comprendre, dans de futurs essais, comment prolonger les bienfaits de l'exercice physique dans le temps et s'il existe des types d'exercice plus adaptés en fonction des différents types de cancer », a expliqué le Dr Shiraz.

 

Références
  1. Mishra SI, Scherer RW, Geigle PM, Berlanstein DR, Topaloglu O, Gotay CC, Snyder C. Can exercise interventions enhance health-related quality of life among people with cancer undergoing active treatment? Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 8.
  2. Mishra SI, Scherer RW, Geigle PM, Berlanstein DR, Topaloglu O, Gotay CC, Snyder C. Exercise interventions on health-related quality of life for cancer survivors. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 8.
  3. EurekAlert : Exercise may improve quality of life during and after cancer. 15 août 2012.

Date de la dépêche : 28 septembre 2012

Auteur : Aude Lecrubier

Source : medscape.fr

Mentions légales