le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Les gens ont toujours peur de la nouveauté. Pour faire du neuf, il faut se donner le droit à l'erreur.

Björk

Le chute n'est pas un échec, l'échec est de rester là où on est tombé.

Socrate

Faire un peu est mieux que ne rien faire. Faire un peu plus est mieux que faire un peu moins. Faire de son mieux et s'en réjouir reste l'essentiel.

Le courage n'est rien sans la sérénité.

Gandhi

Il n’est pas une seule chose qui échappe au moment présent.

Dogen

La sagesse c’est d’avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu’on les poursuit.

Oscar Wilde

L’esprit cache, se voile des choses ; mais le corps sait, peut-être.

Henry Bauchau

Accepter, ce n’est pas la même chose que s’adapter tant bien que mal.

Swami Prajnanpad

Méditer, c’est s’abriter dans le présent.

Fabrice Midal

Le premier ennemi à combattre est à l'intérieur de soi. Souvent, c'est le seul.

Christine Orban

Comment l’activité physique prévient le vieillissement au coeur même des cellules

Le Figaro fait savoir qu’« une étude originale, publiée dans Circulation, démontre que la pratique régulière d’un sport d’endurance retarde le vieillissement, et ce à l’échelle cellulaire ».

Le quotidien explique que « selon les travaux d’Ulrich Laufs (université de Saarland, Hambourg, Allemagne), conduits à la fois chez des souris et chez des athlètes, l’activité physique agit en régulant l’expression de la télomérase, une enzyme connue pour son rôle clé dans les processus de sénescence et de cancérisation ».
Les auteurs de l’étude indiquent ainsi qu’« un entraînement physique au long cours active la télomérase et réduit le raccourcissement des télomères dans les globules blancs ».
Le Figaro note que les chercheurs « précisent que la stabilisation de la taille des télomères est plus flagrante chez les athlètes qui s’entraînent depuis plusieurs décennies que chez les plus jeunes ».
Le quotidien livre la réaction d’Eric Gilson, chercheur en biologie moléculaire et professeur à la faculté de médecine de Nice, qui relève que « dans l’avenir, il est techniquement envisageable de mesurer régulièrement la taille des télomères d’un individu comme on pratique aujourd’hui une glycémie ».

Date de la dépêche : 05 janvier 2010

Auteur : Laurent Frichet - TSAVO PRESSE

Source : Le Figaro

Mentions légales