le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

William Shakespeare

Accepter, ce n’est pas la même chose que s’adapter tant bien que mal. Il n’est aucune histoire si terrible, aucun accident du sort… dont la nature humaine, par patience ne puisse venir à bout.

Euripide

Nous nous rendons pitoyables ou nous nous rendons forts. La quantité de travail à fournir est la même.

Carlos Castaneda

La confiance est un élément majeur : sans elle, aucun projet n'aboutit.

Eric Tabarly

Quand ton esprit n’est pas encombré de choses inutiles, c’est la meilleure saison de la vie.

Wu-men

Sois content dès qu’une petite chose progresse.

Marc Aurèle

J’ai toujours su que pour réussir dans le monde, il fallait avoir l’air fou et être sage.

Montesquieu

Tout ce que nous voyons pourrait aussi être autrement.

Ludwig Wittgenstein

La seule chose promise d'avance à l'échec est celle que l'on ne tente pas.

Paul Emile Victor

Ecouter, c’est être attentif à quelqu’un qui souffre, ce n’est pas lui donner une solution ou une explication à sa souffrance, c’est lui permettre de la dire et de trouver lui-même son propre chemin pour s’en libérer.

Bientôt tous myopes ?

C’est ce que se demande Alexandra Echkenazi dans Le Parisien. La journaliste observe qu’« une véritable épidémie touche l’Asie, avec l’explosion des cas de myopie, notamment chez les jeunes habitant les zones urbaines. Un phénomène en train de gagner d’autres pays, dont la France ».

Alexandra Echkenazi aborde ainsi une étude que vient de publier le Pr Ian Morgan de l’Australian National University dans le Lancet, selon laquelle « près de 90% des jeunes Asiatiques souffrent de myopie et cette explosion des cas est en train de gagner l’Europe ».
La journaliste remarque que selon le Pr Morgan, « la génétique ne peut pas tout expliquer. […] Selon cette enquête, chez les élèves en dernière année de lycée, les taux les plus élevés de myopie au monde, de 80 à 90%, sont relevés dans les grandes villes de Chine, de Taïwan, du Japon, de Singapour et de Corée du Sud. Comment expliquer cette épidémie ? Par le mode de vie des jeunes générations, qui privilégient études, lectures, télévision et jeux vidéo, affirme le chercheur ».
Alexandra Echkenazi précise que « Ian Morgan n’accuse pas directement les écrans d’affecter les yeux. C’est en fait le manque de lumière extérieure […] qui atteint selon lui la vision », relevant que « la lumière vive stimule la dopamine, un neurotransmetteur connu pour bloquer la croissance excessive de l’œil, à l’origine de la myopie ».
La journaliste remarque qu’« à un degré certes moindre, les Etats-Unis et l’Europe connaissent aussi une explosion des cas ». Florence Malet, ophtalmologiste au CHU de Bordeaux, note ainsi que « près de 40% des jeunes sont myopes aux Etats-Unis. La France aussi connaît une hausse, mais beaucoup plus légère, avec 25 à 30% de cas ».
La spécialiste ajoute que « le manque de lumière est un important facteur. D’ailleurs, en Chine, on ne compte que 3% de myopes parmi les enfants qui vivent dans les campagnes ensoleillées. Même constat dans la région du cercle arctique ».
Alexandra Echkenazi conclut que « des lentilles de contact permettant de freiner chez l’enfant l’évolution de cette affection de la vision sont en cours d’élaboration. Et, chez l’adulte, l’opération laser affiche de très bons résultats ».

Date de la dépêche : 16 mai 2012

Auteur : Laurent Frichet

Source : Le Parisien

Mentions légales