le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Une petite impatience ruine un grand projet.

Confucius

Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité ; un optimiste voit l'opportunité dans chaque difficulté.

Sir Winston Churchill

Soit on apprend à échouer, soit on échoue à apprendre.

Tal Ben Shahar

De nos maladies, la plus sauvage est de mépriser notre être.

Montaigne

Quand vous commettez une erreur grave, elle peut vous être plus utile que la décision la mieux pesée.

Winston Churchill

Savoir se contenter de ce que l'on a : c'est être riche.

Lao-Tseu

L'homme ne vit pas cent ans et se fait du souci pour mille.

Proverbe chinois

Il arrive que les grandes décisions ne se prennent pas, mais se forment d’elles-mêmes.

Henri Bosco

Pour toute action : quoi, pourquoi et comment ?

Swami Prajnanpad

L’avenir, tu n’as pas à le prévoir, tu as à le permettre.

Antoine de Saint Exupéry

Bien dormir maintient en bonne santé

La qualité, autant que la quantité, du sommeil est importante pour le maintien d’une bonne santé révèle une étude présentée à SLEEP 2009, la 23e réunion annuelle de l'Associated Professional Sleep Societies.

L’étude porte sur un échantillon de 5614 individus qui ont été suivis durant huit ans. Au début de l’expérience tous ont eu une polysomnographie, un enregistrement des ondes cérébrales durant la nuit, afin de caractériser la qualité et la quantité de leur sommeil.Au cours de la période de suivi, 854 participants sont décédés et une mortalité plus élevée a été associée avec un sommeil fragmenté. C'est-à-dire entrecoupée de phases d’éveil empêchant la venue d’un sommeil lent, profond et réparateur.
Selon l'auteur principal Alison Laffan, actuellement post-doctorante au California Pacific Medical Center de San Francisco, en Californie, plusieurs études démontrent maintenant qu’un sommeil de mauvaise qualité augmente le risque de survenue de problèmes médicaux. « À la lumière de cette masse croissante de preuves, il faut s'efforcer de maintenir de bonnes habitudes de sommeil, comme aller au lit et se lever à la même heure chaque jour et dormir de sept à huit heures par nuit », a-t-elle déclaré dans un communiqué.
Les chercheurs ont également remarqué que l'apnée obstructive du sommeil, une cause importante d’éveil nocturne, est liée à une augmentation du risque de mortalité toutes causes confondues. Plus généralement, ils ont constaté une relation directe entre fragmentation du sommeil et hausse de la mortalité.

Date de la dépêche : 10 juin 2009

Auteur : J.I.

Source : Sciences-et-Avenir.com

Mentions légales