le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Si je veux enrichir mon esprit, je ne cherche pas les honneurs mais la liberté.

Rembrandt

Pour aller de l’avant, il faut prendre du recul. Car prendre du recul, c’est prendre de l’élan.

Mc Solaar

La maladie est l’effort que fait la nature pour guérir l’homme.

C.G.Jung

L´homme pressé cherche la porte et passe devant.

Goethe

Quand tu rencontres un obstacle, fais-en ta cible.

Paul Smith

Je ne m´attends pas à trouver un saint aujourd´hui. Si je pouvais seulement trouver un sage, je m´en contenterais.

Confucius

Il y a beaucoup de gens dont la facilité de parler ne vient que de l'impuissance de se taire.

Edmond Rostand

A la fin de chaque vérité il faut ajouter que l’on se souvient de la vérité opposée.

Pascal

L’origine de toute joie en ce monde est la quête du bonheur d’autrui.
L’origine de toute souffrance en ce monde est la quête de son propre bonheur.

Shantideva

L'homme ne vit pas cent ans et se fait du souci pour mille.

Proverbe chinois

Alzheimer : La musicothérapie améliore la vie du malade

Libération publie sur son site Internet un entretien avec Dominique Bertrand, musicien et formateur au Centre international de musicothérapie, à Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis), qui « explique les bienfaits de cette forme de thérapie sur certaines maladies, dont celle d'Alzheimer ».
Le musicien note que « l'intérêt pour cette maladie date de 7 ou 8 ans », et explique : « La musicothérapie dans le cadre d'Alzheimer va contribuer à améliorer la vie du malade. La chanson est très utilisée dans ce cas. Elle permet de faire travailler le souffle et la mémoire et de maintenir une activité. Les ateliers consistent souvent en l'écoute d'une musique qui correspond à l'âge du malade pour susciter des souvenirs et vaincre l'isolement ». Dominique Bertrand observe par ailleurs que « plusieurs écoles se sont formées notamment au travers de cursus universitaires. Il y a des recherches en cours mais il n'y a rien d'officiel car le statut de musicothérapeute n'est pas reconnu par un diplôme d'Etat ».
« A partir du moment où l'on commence à avoir des résultats, on devrait être reconnu », estime le musicien.

Libération, le 30 janvier 2009

Date de la dépêche : 30 janvier 2009

Auteur : Laurent Frichet - TSAVO PRESSE

Source : www.sf-neuro.org/Libération

Mentions légales