le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

La seule chose qu’on est sûr de ne pas réussir est celle qu’on ne tente pas

Paul Emile Victor

Il ne faut pas compter sur ceux qui ont créé les problèmes pour les résoudre.

Albert Einstein

L'homme ne vit pas cent ans et se fait du souci pour mille.

Proverbe chinois

Béni est celui qui a trouvé sa tâche. Qu’il ne cherche pas d’autre félicité.

Thomas Carlyle

Je sais et je sens que faire du bien est le plus vrai bonheur que le cœur humain puisse goûter.

Jean-Jacques Rousseau

L’origine de toute joie en ce monde est la quête du bonheur d’autrui.
L’origine de toute souffrance en ce monde est la quête de son propre bonheur.

Shantideva

L'oeuvre d'art éveille continuellement en nous une soif et une source.

Paul Valéry

Qui craint de souffrir, souffre déjà de ce qu'il craint.

Montaigne

Oser, c’est perdre pied momentanément. Ne pas oser, c’est se perdre soi-même.

Kierkegaard

Le premier ennemi à combattre est à l'intérieur de soi. Souvent, c'est le seul.

Christine Orban

Alzheimer : La musicothérapie améliore la vie du malade

Libération publie sur son site Internet un entretien avec Dominique Bertrand, musicien et formateur au Centre international de musicothérapie, à Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis), qui « explique les bienfaits de cette forme de thérapie sur certaines maladies, dont celle d'Alzheimer ».
Le musicien note que « l'intérêt pour cette maladie date de 7 ou 8 ans », et explique : « La musicothérapie dans le cadre d'Alzheimer va contribuer à améliorer la vie du malade. La chanson est très utilisée dans ce cas. Elle permet de faire travailler le souffle et la mémoire et de maintenir une activité. Les ateliers consistent souvent en l'écoute d'une musique qui correspond à l'âge du malade pour susciter des souvenirs et vaincre l'isolement ». Dominique Bertrand observe par ailleurs que « plusieurs écoles se sont formées notamment au travers de cursus universitaires. Il y a des recherches en cours mais il n'y a rien d'officiel car le statut de musicothérapeute n'est pas reconnu par un diplôme d'Etat ».
« A partir du moment où l'on commence à avoir des résultats, on devrait être reconnu », estime le musicien.

Libération, le 30 janvier 2009

Date de la dépêche : 30 janvier 2009

Auteur : Laurent Frichet - TSAVO PRESSE

Source : www.sf-neuro.org/Libération

Mentions légales