le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

De la simplicité, de la simplicité, de la simplicité ! Oui, que vos affaires soient comme deux ou trois, et non cent ou mille.

Henry David Thoreau

Accepter, ce n’est pas la même chose que s’adapter tant bien que mal.

Swami Prajnanpad

D'abord ils vous ignorent, puis ils vous raillent, ensuite ils vous combattent, enfin vous gagnez

Gandhi

La santé c'est être capable de tomber malade et de s'en relever

Georges Canguilhem

Celui qui est charnel l'est jusque dans les choses de l'esprit ; celui qui est spirituel l'est jusque dans les choses de la chair.

Saint Augustin

L'esprit a beau faire plus de chemin que le coeur, il ne va jamais si loin.

Proverbe chinois

Ce qui ne se trouve pas en nous ne nous contrarie pas.

Hermann Hesse

Tu ne peux pas voyager sur un chemin sans être toi-même le chemin

Bouddha

Le monde est un spectacle à regarder et non un problème à résoudre.

Jules de Gaultier de Laguionie

Si la moitié de nos souhaits étaient exaucés, nos soucis seraient doublés.

Benjamin Franklin

Trop de télévision et pas assez de sport rend les enfants idiots

« On savait déjà que rester affalé devant la télévision favorisait l'obésité chez les enfants. Une étude australienne montre que cela a aussi un effet sclérosant sur la vascularisation de la rétine, et donc sur celle du cerveau », note Les Echos.

Le journal remarque en effet que « l'œil est une «fenêtre» sur le cerveau : l'examen du fond de l'œil permet ainsi d'évaluer la vascularisation cérébrale ». 
Le quotidien explique que l'étude, réalisée sur 1.492 enfants de 6 ans et publiée sur le site de la revueArteriosclerosis, Thrombosis and Vascular Biology, « montre que, chez les enfants, chaque heure passée quotidiennement devant la télévision provoque une diminution du calibre des artérioles rétiniennes, qui se traduit par une augmentation (+ 10 mm de mercure) de la pression sanguine ».
Ce travail « montre que le calibre des artérioles rétiniennes (de 300 à 400 microns) des enfants ayant le plus d'activités sportives mesure 2,2 microns de plus que celui des enfants les plus téléphages », poursuit Les Echos.
Le journal conclut ainsi : « On sait depuis longtemps que l'activité physique est bénéfique pour le système cardio-vasculaire. Elle l'est aussi, visiblement, pour le fonctionnement cérébral ».


Date de la dépêche : 09 juin 2011

Auteur : Laurent Frichet

Source : Les Echos

Mentions légales