le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Il arrive que les grandes décisions ne se prennent pas, mais se forment d’elles-mêmes.

Henri Bosco

La confiance est un élément majeur : sans elle, aucun projet n'aboutit.

Eric Tabarly

Si je veux enrichir mon esprit, je ne cherche pas les honneurs mais la liberté.

Rembrandt

Je sais et je sens que faire du bien est le plus vrai bonheur que le cœur humain puisse goûter.

Jean-Jacques Rousseau

Le bonheur dépend de nous seuls.

Aristote

J'aime mieux forger mon âme que la meubler.

Montaigne

Pour cacher un mensonge, il faut mentir mille fois.

Proverbe indien

Choisir son temps, c'est l'épargner.

Francis Bacon

Accepter les dépendances que nous impose la nature, c’est la sagesse, les aimer, c’est le bonheur.

Bernard Grasset

Nous avons inventé la vitesse et nous tournons en rond.

Charlie Chaplin

Trop de télévision et pas assez de sport rend les enfants idiots

« On savait déjà que rester affalé devant la télévision favorisait l'obésité chez les enfants. Une étude australienne montre que cela a aussi un effet sclérosant sur la vascularisation de la rétine, et donc sur celle du cerveau », note Les Echos.

Le journal remarque en effet que « l'œil est une «fenêtre» sur le cerveau : l'examen du fond de l'œil permet ainsi d'évaluer la vascularisation cérébrale ». 
Le quotidien explique que l'étude, réalisée sur 1.492 enfants de 6 ans et publiée sur le site de la revueArteriosclerosis, Thrombosis and Vascular Biology, « montre que, chez les enfants, chaque heure passée quotidiennement devant la télévision provoque une diminution du calibre des artérioles rétiniennes, qui se traduit par une augmentation (+ 10 mm de mercure) de la pression sanguine ».
Ce travail « montre que le calibre des artérioles rétiniennes (de 300 à 400 microns) des enfants ayant le plus d'activités sportives mesure 2,2 microns de plus que celui des enfants les plus téléphages », poursuit Les Echos.
Le journal conclut ainsi : « On sait depuis longtemps que l'activité physique est bénéfique pour le système cardio-vasculaire. Elle l'est aussi, visiblement, pour le fonctionnement cérébral ».


Date de la dépêche : 09 juin 2011

Auteur : Laurent Frichet

Source : Les Echos

Mentions légales