le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

La beauté n’est que la promesse du bonheur.

Stendhal

Il arrive que les grandes décisions ne se prennent pas, mais se forment d’elles-mêmes.

Henri Bosco

La différence entre ce que nous désirons et ce que nous redoutons est à peine plus épaisse qu’un cil.

Jay Mc Inerney

Personne ne peut vous révéler plus que ce qui repose déjà dans l'aube de vos connaissances.

Khalil Gibran

Le plus grand voyageur est celui qui a su faire une fois le tour de lui-même

Confucius

Accepter, ce n’est pas la même chose que s’adapter tant bien que mal. Il n’est aucune histoire si terrible, aucun accident du sort… dont la nature humaine, par patience ne puisse venir à bout.

Euripide

Tu cesseras de craindre en cessant d’espérer

Sénèque

Si je veux enrichir mon esprit, je ne cherche pas les honneurs mais la liberté.

Rembrandt

A l'hôtel de la décision, les gens dorment bien.

Proverbe persan

Qui craint de souffrir, souffre déjà de ce qu'il craint.

Montaigne

« Pour le cour, le sprint vaut le marathon »

Le Figaro note en effet que « des chercheurs anglais et américains viennent de démontrer [dans l'American Journal of Human Biology] que des efforts courts mais intenses, tels les sprints, sont une alternative efficace aux courses de fond pour améliorer les facteurs de risque cardio-vasculaires ».

Le quotidien explique que « pendant 7 semaines, ils ont soumis une trentaine d'adolescents à trois séances hebdomadaires d'activité physique, soit sous forme de courses d'endurance de 20 minutes, soit de séries de petits sprints d'une vingtaine de mètres ».
« Ces deux groupes ont été comparés à des témoins de même âge sans entraînement sportif sur de multiples critères : poids, tension artérielle, capacité d'oxygénation, marqueurs sanguins comme le cholestérol. », poursuit le journal.
Le Figaro remarque que « les deux types d'activité ont amélioré les facteurs de risque cardio-vasculaire, mais les ados du groupe footing y ont passé bien plus de temps (420 minutes) que ceux du groupe sprint (63 minutes). En termes de rapport qualité/prix ou plutôt d'efficacité par rapport au temps passé, les petits sprints sont donc une activité physique tout à faire rentable pour les adolescents, estiment les chercheurs ».
Le quotidien d'ajouter : « Jogging, sprint, marche ou autre sport, l'essentiel est en tout cas de trouver une activité ludique qui fait se lever de sa chaise ».

Date de la dépêche : 16 mai 2011

Auteur : Laurent Frichet

Source : Le Figaro / neuroScoop

Mentions légales