le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Toute libération juste n'affranchit pas seulement de quelque chose, mais aussi vers quelque chose.

Karlfried Graf Dürckheim

L’avenir, tu n’as pas à le prévoir, tu as à le permettre.

Antoine de Saint Exupéry

Lorsqu'il n'y a plus rien à faire, que faites-vous?

Koan zen

L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir mais à le permettre.

Antoine de Saint Exupéry - Extrait de ses Mémoires du large

A l'hôtel de la décision, les gens dorment bien.

Proverbe persan

Qui craint de souffrir, souffre déjà de ce qu'il craint.

Montaigne

Le courage n'est rien sans la sérénité.

Gandhi

Le sage n’a aucune autre consistance que celle qui est dévolue au potier.

François Roustang

Que vaut une vie qui s’oublie pour en singer une autre ?

Patrick Chamoiseau

Si la moitié de nos souhaits étaient exaucés, nos soucis seraient doublés.

Benjamin Franklin

« Pour le cour, le sprint vaut le marathon »

Le Figaro note en effet que « des chercheurs anglais et américains viennent de démontrer [dans l'American Journal of Human Biology] que des efforts courts mais intenses, tels les sprints, sont une alternative efficace aux courses de fond pour améliorer les facteurs de risque cardio-vasculaires ».

Le quotidien explique que « pendant 7 semaines, ils ont soumis une trentaine d'adolescents à trois séances hebdomadaires d'activité physique, soit sous forme de courses d'endurance de 20 minutes, soit de séries de petits sprints d'une vingtaine de mètres ».
« Ces deux groupes ont été comparés à des témoins de même âge sans entraînement sportif sur de multiples critères : poids, tension artérielle, capacité d'oxygénation, marqueurs sanguins comme le cholestérol. », poursuit le journal.
Le Figaro remarque que « les deux types d'activité ont amélioré les facteurs de risque cardio-vasculaire, mais les ados du groupe footing y ont passé bien plus de temps (420 minutes) que ceux du groupe sprint (63 minutes). En termes de rapport qualité/prix ou plutôt d'efficacité par rapport au temps passé, les petits sprints sont donc une activité physique tout à faire rentable pour les adolescents, estiment les chercheurs ».
Le quotidien d'ajouter : « Jogging, sprint, marche ou autre sport, l'essentiel est en tout cas de trouver une activité ludique qui fait se lever de sa chaise ».

Date de la dépêche : 16 mai 2011

Auteur : Laurent Frichet

Source : Le Figaro / neuroScoop

Mentions légales