le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Ne dis pas peu de choses en beaucoup de mots, mais dis beaucoup de choses en peu de mots.

Pythagore

Qui se blesse soi-même ne se manque jamais.

Proverbe berbère

Ecouter quelqu'un, c'est lui permettre d'entendre ce qu'il dit.

Jacques Salomé

Nous sommes dans l’inconcevable, mais avec des repères éblouissants.

René Char

Je marche pour savoir où je vais.

Goethe

Ce qui ne se trouve pas en nous ne nous contrarie pas.

Hermann Hesse

La vie de chacun de nous n’est pas une tentative d’aimer, elle est l’unique essai.

Pascal Quignard

Le mental vit dans un cercle vicieux. Il crée lui-même les problèmes et essaie ensuite de les résoudre.

Swami Prajnanpad

Lorsqu'il n'y a plus rien à faire, que faites-vous?

Koan zen

L’amitié double les joies et réduit de moitié les peines.

Francis Bacon

La vitamine C soignera-t-elle les troubles neuromusculaires ?

Sciences et Avenir indique en effet que « la célèbre molécule a fait l'objet d'un dépôt de dossier en ce sens à l'Agence européenne du médicament ».

Le magazine explique que « l'acide ascorbique vient d'être testé pour la première fois chez l'homme, et avec succès, dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth, maladie génétique neuromusculaire [qui] concerne environ 30 000 personnes en France et n'a pour l'instant aucun traitement ».
Le mensuel constate ainsi que « l'équipe du Dr Joëlle Micaleff-Roll (CHU de la Timone, Marseille) a suivi 180 malades à Marseille, Paris et Lyon ».
La spécialiste précise que selon les premiers résultats, « l'administration quotidienne de 3 g de vitamine C pendant 1 an est liée à une amélioration des symptômes. C'est très encourageant, mais cela doit être confirmé sur une période de prise plus longue et dans le cadre d'une collaboration internationale ».
Sciences et Avenir conclut que « d'autres travaux ont démontré que la vitamine C diminuait l'expression du gène PMP 22 impliqué dans les processus de myélinisation des nerfs ».

Date de la dépêche : 11 juin 2009

Auteur : Laurent Frichet

Source : Sciences-et-Avenir.com

Mentions légales