le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Quand tu rencontres un obstacle, fais-en ta cible.

Paul Smith

Notre problème n’est pas que nous ne sachions pas faire les choses mais que nous ne savons pas ce que nous voulons.

Théodore Monod

Que vaut une vie qui s’oublie pour en singer une autre ?

Patrick Chamoiseau

Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Koan Zen

Le meilleur en la vie est gratuit.

Albert Schweitzer

De votre ami dites du bien ; de votre ennemi, ne dites rien.

Proverbe anglais

Ne néglige pas le temps pour te construire.

Proverbe chinois

L’origine de toute joie en ce monde est la quête du bonheur d’autrui.
L’origine de toute souffrance en ce monde est la quête de son propre bonheur.

Shantideva

Ce qu’on ne veut pas savoir de soi-même finit par arriver de l’extérieur sous forme de destin.

C.G. jung

Romain Rolland

La vitamine C soignera-t-elle les troubles neuromusculaires ?

Sciences et Avenir indique en effet que « la célèbre molécule a fait l'objet d'un dépôt de dossier en ce sens à l'Agence européenne du médicament ».

Le magazine explique que « l'acide ascorbique vient d'être testé pour la première fois chez l'homme, et avec succès, dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth, maladie génétique neuromusculaire [qui] concerne environ 30 000 personnes en France et n'a pour l'instant aucun traitement ».
Le mensuel constate ainsi que « l'équipe du Dr Joëlle Micaleff-Roll (CHU de la Timone, Marseille) a suivi 180 malades à Marseille, Paris et Lyon ».
La spécialiste précise que selon les premiers résultats, « l'administration quotidienne de 3 g de vitamine C pendant 1 an est liée à une amélioration des symptômes. C'est très encourageant, mais cela doit être confirmé sur une période de prise plus longue et dans le cadre d'une collaboration internationale ».
Sciences et Avenir conclut que « d'autres travaux ont démontré que la vitamine C diminuait l'expression du gène PMP 22 impliqué dans les processus de myélinisation des nerfs ».

Date de la dépêche : 11 juin 2009

Auteur : Laurent Frichet

Source : Sciences-et-Avenir.com

Mentions légales