le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

La gratitude n'est pas seulement la plus grande des vertus, c'est aussi la mère de toutes les autres.

Cicéron

On n'a pas encore découvert que la nature est plus en profondeur qu'en surface.

Cézanne

Il se pourrait qu’aucune pensée, si fugitive, si inavouée soit-elle, ne passe dans le monde sans laisser de trace.

Cesare Pavese

Tu ne changeras jamais les choses en combattant ce qui existe déjà. Pour changer les choses, construis un nouveau modèle qui rendra l’ancien obsolète.

Buckminster Fuller

Il y a trois grands mystères de la nature : l'air pour l'oiseau, l'eau pour le poisson et l'homme pour lui-même.

Proverbe hindou

Pour aller de l’avant, il faut prendre du recul. Car prendre du recul, c’est prendre de l’élan.

Mc Solaar

Qui craint de souffrir, souffre déjà de ce qu'il craint.

Montaigne

La violence est ce qui ne parle pas.

Gilles Deleuze

La perfection est atteinte non pas quand il n'y a plus rien à ajouter mais lorsqu'il n'y a plus rien à retrancher.

Saint-Exupéry

La folie est de se comporter toujours de la même manière et de s’attendre à des résultats différents.

Albert Einstein

La caféine, nouvelle arme contre Alzheimer

Le Figaro aborde la publication, sur le site Internet du Journal of Alzheimer Disease, d'une étude « montrant les effets très favorables du café sur des souris », dans le cadre de la maladie d'Alzheimer. Le journal note que cette étude « suscite de réels espoirs, même si, bien sûr, les résultats ne sont pas toujours extrapolables de ce rongeur à l'être humain ».

Le Figaro explique que le Pr Gary Arendash, de l'Université de Floride (États-Unis), « s'est procuré 55 petits rongeurs génétiquement programmés pour développer des troubles de la mémoire mimant la maladie d'Alzheimer avec l'âge et les a divisés en deux groupes ». « Après que des tests ont confirmé que ces cobayes présentaient bien des déficits de mémorisation vers l'âge de 18-19 mois (équivalent de 70 ans chez l'homme), la moitié d'entre eux ont reçu de la caféine dans leur ration d'eau quotidienne (l'équivalent de 8 tasses de café par jour et 14 de thé) tandis que l'autre moitié n'a consommé que de l'eau pure », indique le quotidien.

Le journal observe qu’« au bout de 2 mois, les souris traitées par la caféine ont fait preuve de performances nettement meilleures que les autres lors de différents tests de mémoire. Selon les auteurs, leurs compétences étaient devenues identiques à celles de souris âgées mais sans démence ». Le Figaro ajoute que « l'autopsie du cerveau des souris a permis d'observer que celles traitées par la caféine avaient moitié moins de protéine béta-amyloïde dans leur cerveau que les autres ». Le quotidien rappelle que « l'accumulation de cette protéine sous forme de plaques est une des principales lésions histologiques caractéristiques de la maladie d'Alzheimer ».

Le journal indique que « selon certains chercheurs, la caféine restaurerait la mémoire en réduisant certains enzymes indispensables à la production de protéine béta-amyloïde. D'autres estiment que la caféine aurait un effet anti-inflammatoire par le biais duquel ces plaques de protéines diminueraient ». Le Figaro conclut que « les chercheurs, très enthousiastes, planifient déjà des essais cliniques chez l'homme ».

Date de la dépêche : 07 juillet 2009

Auteur : Laurent Frichet

Source : Le Figaro

Mentions légales