le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

La différence entre ce que nous désirons et ce que nous redoutons est à peine plus épaisse qu’un cil.

Jay Mc Inerney

"oui" et "non" sont les mots les plus courts et les plus faciles à prononcer, et ceux qui demandent le plus d’examen

Talleyrand

Notre problème n’est pas que nous ne sachions pas faire les choses mais que nous ne savons pas ce que nous voulons.

Théodore Monod

Sois content dès qu’une petite chose progresse.

Marc Aurèle

Qu'est-ce que le bonheur sinon le simple accord entre un être et l'existence qu'il mène.

Albert Camus

La Nature, pour être commandée, doit être obéie.

Francis Bacon

Je marche pour savoir où je vais.

Goethe

La terre ne rend jamais sans intérêt ce qu'elle a reçu.

Celui qui est charnel l'est jusque dans les choses de l'esprit ; celui qui est spirituel l'est jusque dans les choses de la chair.

Saint Augustin

Qui se blesse soi-même ne se manque jamais.

Proverbe berbère

La caféine, nouvelle arme contre Alzheimer

Le Figaro aborde la publication, sur le site Internet du Journal of Alzheimer Disease, d'une étude « montrant les effets très favorables du café sur des souris », dans le cadre de la maladie d'Alzheimer. Le journal note que cette étude « suscite de réels espoirs, même si, bien sûr, les résultats ne sont pas toujours extrapolables de ce rongeur à l'être humain ».

Le Figaro explique que le Pr Gary Arendash, de l'Université de Floride (États-Unis), « s'est procuré 55 petits rongeurs génétiquement programmés pour développer des troubles de la mémoire mimant la maladie d'Alzheimer avec l'âge et les a divisés en deux groupes ». « Après que des tests ont confirmé que ces cobayes présentaient bien des déficits de mémorisation vers l'âge de 18-19 mois (équivalent de 70 ans chez l'homme), la moitié d'entre eux ont reçu de la caféine dans leur ration d'eau quotidienne (l'équivalent de 8 tasses de café par jour et 14 de thé) tandis que l'autre moitié n'a consommé que de l'eau pure », indique le quotidien.

Le journal observe qu’« au bout de 2 mois, les souris traitées par la caféine ont fait preuve de performances nettement meilleures que les autres lors de différents tests de mémoire. Selon les auteurs, leurs compétences étaient devenues identiques à celles de souris âgées mais sans démence ». Le Figaro ajoute que « l'autopsie du cerveau des souris a permis d'observer que celles traitées par la caféine avaient moitié moins de protéine béta-amyloïde dans leur cerveau que les autres ». Le quotidien rappelle que « l'accumulation de cette protéine sous forme de plaques est une des principales lésions histologiques caractéristiques de la maladie d'Alzheimer ».

Le journal indique que « selon certains chercheurs, la caféine restaurerait la mémoire en réduisant certains enzymes indispensables à la production de protéine béta-amyloïde. D'autres estiment que la caféine aurait un effet anti-inflammatoire par le biais duquel ces plaques de protéines diminueraient ». Le Figaro conclut que « les chercheurs, très enthousiastes, planifient déjà des essais cliniques chez l'homme ».

Date de la dépêche : 07 juillet 2009

Auteur : Laurent Frichet

Source : Le Figaro

Mentions légales