le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Sois calme et comprends, car tu te troubles et dans ta demeure intérieure tu atténues la lumière.

Saint Augustin

L'ignorant n'est pas celui qui manque d'érudition mais celui qui se ne connaît pas lui-même.

Krishnamurti

La maladie est l’effort que fait la nature pour guérir l’homme.

C.G.Jung

J'aime mieux forger mon âme que la meubler.

Montaigne

"oui" et "non" sont les mots les plus courts et les plus faciles à prononcer, et ceux qui demandent le plus d’examen

Talleyrand

Oser, c’est perdre pied momentanément. Ne pas oser, c’est se perdre soi-même.

Kierkegaard

L’origine de toute joie en ce monde est la quête du bonheur d’autrui.
L’origine de toute souffrance en ce monde est la quête de son propre bonheur.

Shantideva

On crée pour se compléter.

Henri Delacroix

Faire un peu est mieux que ne rien faire. Faire un peu plus est mieux que faire un peu moins. Faire de son mieux et s'en réjouir reste l'essentiel.

Personne ne peut vous faire sentir inférieur sans votre propre consentement.

Eleonor Roosevelt

Du jus de bleuet pour lutter contre le diabète et l'obésité

Dans un autre article, Le Figaro fait savoir que « l’absorption de jus de bleuet biotransformé réduit la glycémie, selon une étude canadienne menée sur un groupe de souris sujettes à l’obésité, à l’insulinorésistance, au diabète et à l’hypertension », et publiée dans l’International Journal of Obesity.
Le journal cite Tri Vuong, du département de pharmacologie de l’université de Montréal, auteur principal de l’étude, qui indique que « les souris nourries au jus de bleuet ont réduit leur glycémie de 35% au bout de 3 jours ».
De son côté, le Pr Pierre S Haddad, qui a supervisé ce travail, observe que « l’identification des composés actifs pourrait déboucher sur la découverte de nouvelles molécules prometteuses dans la lutte contre l’obésité et le diabète ».
Le Figaro ajoute que « l’étude révèle d’autre part que ces petits mammifères ont réduit la quantité des aliments qu’ils ont ingérés, ce qui suggère un possible effet coupe-faim ».
Le journal conclut que « si les essais se révèlent concluants chez l’homme, ce serait la première fois qu’une plante est employée pour lutter contre le surpoids ».

Date de la dépêche : 24 septembre 2009

Auteur : Laurent Frichet

Source : Le Figaro

Mentions légales