le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

La Nature, pour être commandée, doit être obéie.

Francis Bacon

Il y a beaucoup de gens dont la facilité de parler ne vient que de l'impuissance de se taire.

Edmond Rostand

La vieillesse, c'est l'hiver pour les ignorants et le temps des moissons pour les sages.

Proverbe juif

La folie est de se comporter toujours de la même manière et de s’attendre à des résultats différents.

Albert Einstein

Les gens ont toujours peur de la nouveauté. Pour faire du neuf, il faut se donner le droit à l'erreur.

Björk

Choisir son temps, c'est l'épargner.

Francis Bacon

La gratitude n'est pas seulement la plus grande des vertus, c'est aussi la mère de toutes les autres.

Cicéron

Tout le monde croit que le fruit est l'essentiel de l'arbre quand, en réalité, c'est la graine.

Nietzsche

Que vaut une vie qui s’oublie pour en singer une autre ?

Patrick Chamoiseau

"oui" et "non" sont les mots les plus courts et les plus faciles à prononcer, et ceux qui demandent le plus d’examen

Talleyrand

Du jus de bleuet pour lutter contre le diabète et l'obésité

Dans un autre article, Le Figaro fait savoir que « l’absorption de jus de bleuet biotransformé réduit la glycémie, selon une étude canadienne menée sur un groupe de souris sujettes à l’obésité, à l’insulinorésistance, au diabète et à l’hypertension », et publiée dans l’International Journal of Obesity.
Le journal cite Tri Vuong, du département de pharmacologie de l’université de Montréal, auteur principal de l’étude, qui indique que « les souris nourries au jus de bleuet ont réduit leur glycémie de 35% au bout de 3 jours ».
De son côté, le Pr Pierre S Haddad, qui a supervisé ce travail, observe que « l’identification des composés actifs pourrait déboucher sur la découverte de nouvelles molécules prometteuses dans la lutte contre l’obésité et le diabète ».
Le Figaro ajoute que « l’étude révèle d’autre part que ces petits mammifères ont réduit la quantité des aliments qu’ils ont ingérés, ce qui suggère un possible effet coupe-faim ».
Le journal conclut que « si les essais se révèlent concluants chez l’homme, ce serait la première fois qu’une plante est employée pour lutter contre le surpoids ».

Date de la dépêche : 24 septembre 2009

Auteur : Laurent Frichet

Source : Le Figaro

Mentions légales