le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Qu'est-ce que le bonheur sinon le simple accord entre un être et l'existence qu'il mène.

Albert Camus

Une petite impatience ruine un grand projet.

Confucius

Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre

Marc Aurèle

Quand tu rencontres un obstacle, fais-en ta cible.

Paul Smith

L'homme doit toujours se contenter de ce qu'il a mais pas de ce qu'il est.

William George Jordan

Il n'y a pas d'autre bonheur que la paix.

Proverbe thaï

La différence entre ce que nous désirons et ce que nous redoutons est à peine plus épaisse qu’un cil.

Jay Mc Inerney

La personne qui entre d'un côté de l'expérience méditative n'est pas la même que celle qui sort de l'autre côté.

Gunaratana

Il existe un curieux paradoxe : quand je m'accepte tel que je suis, alors je peux changer.

Carl Rogers

La santé c'est être capable de tomber malade et de s'en relever

Georges Canguilhem

Du jus de bleuet pour lutter contre le diabète et l'obésité

Dans un autre article, Le Figaro fait savoir que « l’absorption de jus de bleuet biotransformé réduit la glycémie, selon une étude canadienne menée sur un groupe de souris sujettes à l’obésité, à l’insulinorésistance, au diabète et à l’hypertension », et publiée dans l’International Journal of Obesity.
Le journal cite Tri Vuong, du département de pharmacologie de l’université de Montréal, auteur principal de l’étude, qui indique que « les souris nourries au jus de bleuet ont réduit leur glycémie de 35% au bout de 3 jours ».
De son côté, le Pr Pierre S Haddad, qui a supervisé ce travail, observe que « l’identification des composés actifs pourrait déboucher sur la découverte de nouvelles molécules prometteuses dans la lutte contre l’obésité et le diabète ».
Le Figaro ajoute que « l’étude révèle d’autre part que ces petits mammifères ont réduit la quantité des aliments qu’ils ont ingérés, ce qui suggère un possible effet coupe-faim ».
Le journal conclut que « si les essais se révèlent concluants chez l’homme, ce serait la première fois qu’une plante est employée pour lutter contre le surpoids ».

Date de la dépêche : 24 septembre 2009

Auteur : Laurent Frichet

Source : Le Figaro

Mentions légales