le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Si quelqu’un me guérit et me retire mon mal, j’entends aussi qu’il me hisse au niveau de conscience que j’aurais atteint si j’avais moi-même résolu ce que ce mal devait m’apprendre. Sinon, s’il me laisse dans le même état de conscience après m’avoir retiré mon mal, il me vole l’outil de croissance que peut être cette maladie.

Yvan Amar

Accepter, ce n’est pas la même chose que s’adapter tant bien que mal.

Swami Prajnanpad

Pour expliquer un brin de paille, il faut démonter tout l’univers

Remy de Gourmont

Une mauvaise herbe est une plante dont on n'a pas encore trouvé les vertus.

Emerson

Je marche pour savoir où je vais.

Goethe

L'oeuvre d'art éveille continuellement en nous une soif et une source.

Paul Valéry

Ce qu’on ne veut pas savoir de soi-même finit par arriver de l’extérieur sous forme de destin.

C.G. jung

Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as

Koan Zen

Accepter, ce n’est pas la même chose que s’adapter tant bien que mal. Il n’est aucune histoire si terrible, aucun accident du sort… dont la nature humaine, par patience ne puisse venir à bout.

Euripide

La seule chose promise d'avance à l'échec est celle que l'on ne tente pas.

Paul Emile Victor

Quelques invitations à fumer pour vous libérer tabac

Comme toute aventure, accepter d’échouer avant de commencer est une règle. L’échec fait partie du parcours, il en constitue le socle même. C’est en tombant qu’on apprend à marcher.

Le défi de la réussite est mauvais conseiller en la matière du fait qu’il impose un stress majeur au candidat, ce qui est justement ce qu’il doit fuir de façon générale dans cette aventure. Il s’agira d’accepter d’expérimenter, de rater, de recommencer, et encore de recommencer.
Sachant que chaque recommencement sera différent du précédent.

En pratique :
• Prendre conscience en sortant de l’automatisme : on sait aujourd’hui à quel point le geste du fumeur est automatique. Dès lors reporter l’allumage d’une cigarette d’une seule pensée permet de mettre une distance qui, si minime soit-elle, est déjà immense : j’ai envie d’une cigarette, je l’allumerai la prochaine fois que j’y pense et je me remets à faire tranquillement ce que je suis en train de faire. Que ce soit dans 30 secondes ou 5 minutes importe peu, c’est la mise à distance qui est efficace.

Lire la suite

Date de la dépêche : 01 avril 2013

Auteur : Raïssa Blankoff

Source : Passeport Santé

Mentions légales