le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

La beauté n’est que la promesse du bonheur.

Stendhal

L´homme pressé cherche la porte et passe devant.

Goethe

Il arrive que les grandes décisions ne se prennent pas, mais se forment d’elles-mêmes.

Henri Bosco

Pour cacher un mensonge, il faut mentir mille fois.

Proverbe indien

Par l'attention les choses existent.

Dokhusho Villalba

Que de maladies qui ne sont en réalité que des guérisons

La maladie est l’effort que fait la nature pour guérir l’homme.

C.G.Jung

Le mental vit dans un cercle vicieux. Il crée lui-même les problèmes et essaie ensuite de les résoudre.

Swami Prajnanpad

L'homme doit toujours se contenter de ce qu'il a mais pas de ce qu'il est.

William George Jordan

Le plus grand voyageur est celui qui a su faire une fois le tour de lui-même

Confucius

Maladies chroniques : le rôle de l'environnement

Obésité et diabète, l'épidémie internationale en quelques chiffres

Document rédigé par Raïssa Blankoff, naturopathe.

Dans le monde et en dix ans, le nombre de personnes obèses a subi une augmentation estimée à 75% (OMS), entraînant une hausse très importante du diabète, conséquence majeure de l'obésité, celle-ci conservant cependant ses propres causes1. En 1995, le diabète touchait 30 millions de personnes dans le monde, aujourd'hui il en affecte 220 millions. Les prévisions sont de 336 millions pour 2030. En France,  32% des personnes de plus de 18 ans sont en surpoids, soit 14 millions de personnes et 14,5% sont obèses, cette proportion ayant doublé entre 1997 et 2009. En France, il y a 3 millions de diabétiques dont 2 millions sont passés en longue maladie. Les pays qui connaissent aujourd'hui  la plus grande hausse sont le Mexique, l'Inde, la Chine.  L'obésité touche  25% à 30% de  la population aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. Les populations les plus pauvres sont les plus touchées. Dans le monde, 15 millions de personnes souffrent de maladies chroniques, avec 5% de progression par an.
Plus de la moitié des adultes de l'Union Européenne  sont en surpoids, en particulier les populations en grande précarité.


Le rôle important de l'environnement

Les maladies cardiovasculaires ont été multipliées par quatre par rapport à la courbe démographique. Le coût de l'asthme attribuable à l'environnement est évalué entre 0,2 et 0,8 milliards d'euros pour 2010. De plus en plus de scientifiques s'accordent pour dire que la vision classique de prise en charge n'est plus pertinente et que les  données scientifiques sont aujourd'hui suffisantes pour affirmer que l'environnement joue un rôle important sur ces épidémies, qu'elle  affectera plusieurs générations et qu'il est grand temps que les politiques  prennent la mesure de cette épidémie pour ensuite prendre les mesures qui s'imposent, notamment en terme d'écologie et de préservation de l'environnement naturel pour tenter de freiner, voire d'inverser la courbe de ces maladies chroniques que sont obésité et diabète.

Lire la suite

Date de la dépêche : 26 novembre 2013

Auteur : Raïssa Blankoff

Source : Passeport Santé

Mentions légales