le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

La vieillesse, c'est l'hiver pour les ignorants et le temps des moissons pour les sages.

Proverbe juif

Ne pas chercher à ne pas souffrir ni à moins souffrir, mais à ne pas être altéré par la souffrance.

Simone Weil

A l'hôtel de la décision, les gens dorment bien.

Proverbe persan

Ce qui est maintenant prouvé ne fut jadis qu'imaginé.

William Blake

L'homme est né libre, de ses penchants il se construit une prison, sans s'en rendre compte, il en devient prisonnier.

Khalil Gibran

Toute libération juste n'affranchit pas seulement de quelque chose, mais aussi vers quelque chose.

Karlfried Graf Dürckheim

Sois content dès qu’une petite chose progresse.

Marc Aurèle

Si tu cherches la vérité au dehors de toi, elle s'éloignera de plus en plus.

Tung-Shan

Méditer, c’est s’abriter dans le présent.

Fabrice Midal

On devrait attacher moins d'importance à ce que l'on va faire qu'à ce que l'on est.

Maître Eckart

La transpiration, une bénédiction… ou comment se passer de déodorant ?

Notre transpiration a plusieurs fonctions importantes dans notre corps, notamment de réguler sa température et d’éliminer certains types de toxines. Elle signale aussi la carte d’identité de nos odeurs corporelles, ce qui joue un rôle non négligeable, dans la communication intime notamment.

Les déodorants, qu’ils soient sans paraben, labellisés AB ou classiques, nuisent à ces trois grandes fonctions. Et les conséquences sont majeures. Voici des raisons de laisser votre corps respirer :

Commençons par ce geste si quotidien, quasi automatique, le petit pschitt sous les bras tous les matins. Ces fragiles endroits qu’on appelle les aisselles (si vous voulez tester leur sensibilité faites-y vous chatouiller….) sont notamment chargés d’évacuer certaines de nos poubelles. Ce que nous mangeons, buvons, respirons, est métabolisé par nos organes pour produire des substances, de l’énergie et, nous semblons l’oublier, des déchets. Ils sont évacués par les intestins (selles), les reins (l’urine), les poumons (gaz carbonique) et la peau (la transpiration).

Le corps est capable de faire le tri des poubelles et de les évacuer par différentes sorties selon leur composition. L’utilisation d’un déodorant gêne la sortie principale de notre transpiration. En gros, c’est comme si à la maison, le tri des poubelles fait, vous considériez que la poubelle qui sent trop mauvais doit rester à l’intérieur pour ne pas incommoder les passants. Bref, vous préférez garder ces ordures-là, provenant principalement de la dégradation des protéines, à l’intérieur de vous. En mettant votre déodorant chaque matin, et parfois plusieurs fois par jour pour certain(e)s d’entre vous, vous bouchez les trous de sortie à l’endroit du corps prioritairement destiné à la transpiration...

Lire la suite

Date de la dépêche : 18 février 2013

Auteur : Raïssa Blankoff

Source : Passeport Santé

Mentions légales