le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Notre problème n’est pas que nous ne sachions pas faire les choses mais que nous ne savons pas ce que nous voulons.

Théodore Monod

L’origine de toute joie en ce monde est la quête du bonheur d’autrui.
L’origine de toute souffrance en ce monde est la quête de son propre bonheur.

Shantideva

Tout le problème de ce monde c’est que les idiots et les fanatiques sont toujours sûrs d’eux tandis que les sages sont pleins de doutes.

Bertrand Russell

Il faut toujours viser la lune car, même en cas d'échec, on atterrit dans les étoiles.

Oscar Wilde

Ecouter, c’est être attentif à quelqu’un qui souffre, ce n’est pas lui donner une solution ou une explication à sa souffrance, c’est lui permettre de la dire et de trouver lui-même son propre chemin pour s’en libérer.

J’ai toujours su que pour réussir dans le monde, il fallait avoir l’air fou et être sage.

Montesquieu

La confiance est un élément majeur : sans elle, aucun projet n'aboutit.

Eric Tabarly

Qui a vu le présent, a vu toutes choses, celles qui sont arrivées dans le passé insondable, celles qui arriveront dans l’avenir.

Marc Aurèle

Romain Rolland

La différence entre ce que nous désirons et ce que nous redoutons est à peine plus épaisse qu’un cil.

Jay Mc Inerney

Comment ça va ? Ou l’art d’aller à la selle, assurance d’une belle santé

Comment ça va ? Question aujourd’hui ô combien anodine, mais qui, dans les temps anciens, prenait tout son sens : comment va la selle ? Etes-vous bien allé ? Etes-vous satisfait?

Bien sûr, de nos jours, poser des questions sur nos propres poubelles, alors que le tri de nos déchets est un grand sujet décliné sur tous les tons, n’est politiquement pas très correct. Sujet de plaisanterie, sujet honteux, sujet sale, sujet trop intime, sujet tabou, ausculter nos propres excréments est loin d’être évident. Et pourtant, ils sont révélateurs de ce que nous mangeons et de comment nous métabolisons notre nourriture : ce que nous absorbons par la bouche, comment nous le transformons, ce que nous arrivons à prélever pour satisfaire aux besoins de notre métabolisme en protéines, lipides, sucres, vitamines et minéraux, et une fois le processus plus ou moins accompli, ce que nous déféquons, rendons à la nature, avec grand soulagement. Essayez un jour de résister à l’appel, c’est aussi difficile que d’arrêter de respirer, et pour cause. Sans évacuation, point de salut. Le processus digestif est définitivement un des plus importants car il assure les échanges de nutrition et de détoxication, mais également car il module l’immunité générale dont les soldats sont postés sur la muqueuse du tractus. Inflammation, constipation, parasitoses et candidoses affectent impitoyablement notre immunité, disque dur de notre corps.suite

Date de la dépêche : 09 janvier 2015

Auteur : Raïssa Blankoff

Source : Passeport Santé

Mentions légales