le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

De nos maladies, la plus sauvage est de mépriser notre être.

Montaigne

Béni est celui qui a trouvé sa tâche. Qu’il ne cherche pas d’autre félicité.

Thomas Carlyle

La vieillesse, c'est l'hiver pour les ignorants et le temps des moissons pour les sages.

Proverbe juif

Tu ne changeras jamais les choses en combattant ce qui existe déjà. Pour changer les choses, construis un nouveau modèle qui rendra l’ancien obsolète.

Buckminster Fuller

La seule chose qu’on est sûr de ne pas réussir est celle qu’on ne tente pas

Paul Emile Victor

Si quelqu’un me guérit et me retire mon mal, j’entends aussi qu’il me hisse au niveau de conscience que j’aurais atteint si j’avais moi-même résolu ce que ce mal devait m’apprendre. Sinon, s’il me laisse dans le même état de conscience après m’avoir retiré mon mal, il me vole l’outil de croissance que peut être cette maladie.

Yvan Amar

L’amitié double les joies et réduit de moitié les peines.

Francis Bacon

Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risques. Choisis ton risque. A te regarder, ils s'habitueront.

René Char

C'est une folie que de vouloir guérir le corps sans vouloir guérir l'esprit.

Platon

La folie est de se comporter toujours de la même manière et de s’attendre à des résultats différents.

Albert Einstein

Petite histoire de l’allaitement

Pendant les 6 premiers mois (au minimum) de la vie d’un nourrisson, rien ne vaut le lait humain. C’est la nourriture la plus complète et la plus parfaite, la plus désirable sur tous les plans. La composition du lait s’adapte sans cesse aux besoins du bébé : par exemple, s’il naît prématuré, il bénéficiera d’un mélange optimal de nutriments calqués sur ses besoins à ce moment-là de son développement et même sur son besoin au moment précis de la tétée.

La composition du lait se modifie en fonction de l’âge du bébé, de la température extérieure, du taux d’humidité environnant… Comme si le bébé transmettait à sa mère, par des voies demeurées mystérieuses à notre entendement, ce dont il avait besoin pour se construire physiquement et affectivement à chaque tétée, et même au cours de la tétée puisque la composition du lait varie du début à la fin, d’un sein à l’autre.

Quelle horlogerie fine à qui sait la lire et l’entendre ! Qui peut mieux faire ?
L’alimentation maternelle est, sans conteste, la meilleure en termes de croissance, mais également en termes de développement psychique. Cette affirmation ne relève ni d’une idéologie, ni d’une croyance mais d’une réalité scientifique aujourd’hui largement prouvée.

Lire la suite

Date de la dépêche : 18 février 2013

Auteur : Raïssa Blankoff

Source : Passeport Santé

Mentions légales