le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

Ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter.

Proverbe chinois

Oser, c’est perdre pied momentanément. Ne pas oser, c’est se perdre soi-même.

Kierkegaard

Ce qui ne se trouve pas en nous ne nous contrarie pas.

Hermann Hesse

Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages mais à avoir de nouveaux yeux.

Marcel Proust

Si je veux enrichir mon esprit, je ne cherche pas les honneurs mais la liberté.

Rembrandt

Le sage ne s’afflige jamais des maux présents, mais emploie le présent pour en prévenir d’autres.

W. Shakespeare, Richard II

Personne ne peut vous révéler plus que ce qui repose déjà dans l'aube de vos connaissances.

Khalil Gibran

Réserve une demi-heure chaque jour à la prière, sauf lorsque tu as beaucoup à faire. Dans ce cas prends une heure.

François de Sales

La richesse consiste bien plus dans l’usage qu’on en fait que dans la possession.

Aristote

Si quelqu’un me guérit et me retire mon mal, j’entends aussi qu’il me hisse au niveau de conscience que j’aurais atteint si j’avais moi-même résolu ce que ce mal devait m’apprendre. Sinon, s’il me laisse dans le même état de conscience après m’avoir retiré mon mal, il me vole l’outil de croissance que peut être cette maladie.

Yvan Amar

Petite histoire de l’allaitement

Pendant les 6 premiers mois (au minimum) de la vie d’un nourrisson, rien ne vaut le lait humain. C’est la nourriture la plus complète et la plus parfaite, la plus désirable sur tous les plans. La composition du lait s’adapte sans cesse aux besoins du bébé : par exemple, s’il naît prématuré, il bénéficiera d’un mélange optimal de nutriments calqués sur ses besoins à ce moment-là de son développement et même sur son besoin au moment précis de la tétée.

La composition du lait se modifie en fonction de l’âge du bébé, de la température extérieure, du taux d’humidité environnant… Comme si le bébé transmettait à sa mère, par des voies demeurées mystérieuses à notre entendement, ce dont il avait besoin pour se construire physiquement et affectivement à chaque tétée, et même au cours de la tétée puisque la composition du lait varie du début à la fin, d’un sein à l’autre.

Quelle horlogerie fine à qui sait la lire et l’entendre ! Qui peut mieux faire ?
L’alimentation maternelle est, sans conteste, la meilleure en termes de croissance, mais également en termes de développement psychique. Cette affirmation ne relève ni d’une idéologie, ni d’une croyance mais d’une réalité scientifique aujourd’hui largement prouvée.

Lire la suite

Date de la dépêche : 18 février 2013

Auteur : Raïssa Blankoff

Source : Passeport Santé

Mentions légales