le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

J’ai toujours su que pour réussir dans le monde, il fallait avoir l’air fou et être sage.

Montesquieu

Faire un peu est mieux que ne rien faire. Faire un peu plus est mieux que faire un peu moins. Faire de son mieux et s'en réjouir reste l'essentiel.

Je sais et je sens que faire du bien est le plus vrai bonheur que le cœur humain puisse goûter.

Jean-Jacques Rousseau

Chacun de nous est sans limites ; chacun de nous est inévitable ; chacun de nous avec son droit sur la Terre.

Walt Whitman

L'essentiel n'est pas de faire nombre, mais d'être signe.

Jean Paul II

Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur, Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toute limite, C’est notre propre lumière et non pas notre obscurité qui nous effraie le plus.

Nelson Mandela

Ce dont vous avez besoin se présentera à vous si vous ne désirez pas ce dont vous n’avez pas besoin.

Nisargadatta Maharaj

Réserve une demi-heure chaque jour à la prière, sauf lorsque tu as beaucoup à faire. Dans ce cas prends une heure.

François de Sales

Tu cesseras de craindre en cessant d’espérer

Sénèque

Qu'est-ce que le bonheur sinon le simple accord entre un être et l'existence qu'il mène.

Albert Camus

Petite histoire de l’allaitement

Pendant les 6 premiers mois (au minimum) de la vie d’un nourrisson, rien ne vaut le lait humain. C’est la nourriture la plus complète et la plus parfaite, la plus désirable sur tous les plans. La composition du lait s’adapte sans cesse aux besoins du bébé : par exemple, s’il naît prématuré, il bénéficiera d’un mélange optimal de nutriments calqués sur ses besoins à ce moment-là de son développement et même sur son besoin au moment précis de la tétée.

La composition du lait se modifie en fonction de l’âge du bébé, de la température extérieure, du taux d’humidité environnant… Comme si le bébé transmettait à sa mère, par des voies demeurées mystérieuses à notre entendement, ce dont il avait besoin pour se construire physiquement et affectivement à chaque tétée, et même au cours de la tétée puisque la composition du lait varie du début à la fin, d’un sein à l’autre.

Quelle horlogerie fine à qui sait la lire et l’entendre ! Qui peut mieux faire ?
L’alimentation maternelle est, sans conteste, la meilleure en termes de croissance, mais également en termes de développement psychique. Cette affirmation ne relève ni d’une idéologie, ni d’une croyance mais d’une réalité scientifique aujourd’hui largement prouvée.

Lire la suite

Date de la dépêche : 18 février 2013

Auteur : Raïssa Blankoff

Source : Passeport Santé

Mentions légales