le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

La terre ne rend jamais sans intérêt ce qu'elle a reçu.

La richesse consiste bien plus dans l’usage qu’on en fait que dans la possession.

Aristote

"oui" et "non" sont les mots les plus courts et les plus faciles à prononcer, et ceux qui demandent le plus d’examen

Talleyrand

De la simplicité, de la simplicité, de la simplicité ! Oui, que vos affaires soient comme deux ou trois, et non cent ou mille.

Henry David Thoreau

Ne dis pas peu de choses en beaucoup de mots, mais dis beaucoup de choses en peu de mots.

Pythagore

Balayer est un art en soi.

Gandhi

Accepter les dépendances que nous impose la nature, c’est la sagesse, les aimer, c’est le bonheur.

Bernard Grasset

Celui qui est charnel l'est jusque dans les choses de l'esprit ; celui qui est spirituel l'est jusque dans les choses de la chair.

Saint Augustin

Accepter, ce n’est pas la même chose que s’adapter tant bien que mal.

Swami Prajnanpad

Je ne m´attends pas à trouver un saint aujourd´hui. Si je pouvais seulement trouver un sage, je m´en contenterais.

Confucius

Allaiter : les obstacles et comment les surmonter

Sur le sujet de l’allaitement, on entend malheureusement beaucoup d’idées reçues, comme des litanies répétées, loin de l’expérience. « Mes seins sont trop petits ; ma mère n’avait pas assez de lait, moi non plus ; c’est trop difficile ; j’ai peur de ne pas donner assez de lait et de ne pas pouvoir contrôler la quantité donnée ; je ne vais pas m’en sortir avec le travail ; j’ai envie de partager 50/50 avec mon mari alors le biberon est plus adapté ; etc… »

Quand j’entends toutes ces petites phrases, je veux répondre : fermez les yeux, les oreilles, et essayez, au moins essayez. Ce que vous croyez, ce que vous avez entendu dire, est peut-être loin de votre réalité personnelle. Voici quelques conseils pour vous encourager à vous lancer :

• La perte de liberté : oui, un nouveau-né demande beaucoup de temps et d’attention et l’allaitement est plus contraignant du fait qu’il ne peut être délégué. Prenez le temps d’être mère, quelques semaines voire quelques mois si vous le pouvez, ce temps est unique et passe très vite, et vous gagnez du temps sur l’avenir (bébé souvent moins malade, parfois moins anxieux)

Lire la suite

Date de la dépêche : 18 février 2013

Auteur : Raïssa Blankoff

Source : Passeport Santé

Mentions légales