le journal de la santé naturelle et globale

inscription
à la Newsletter...

On devrait attacher moins d'importance à ce que l'on va faire qu'à ce que l'on est.

Maître Eckart

La violence est ce qui ne parle pas.

Gilles Deleuze

L'ignorant n'est pas celui qui manque d'érudition mais celui qui se ne connaît pas lui-même.

Krishnamurti

Tout le monde veut vivre plus longtemps, mais personne ne veut devenir vieux.

Jonathan Swift

Etudier sans méditer est vain. Méditer sans étudier est périlleux.

Confucius

D'abord ils vous ignorent, puis ils vous raillent, ensuite ils vous combattent, enfin vous gagnez

Gandhi

De votre ami dites du bien ; de votre ennemi, ne dites rien.

Proverbe anglais

Si quelqu’un me guérit et me retire mon mal, j’entends aussi qu’il me hisse au niveau de conscience que j’aurais atteint si j’avais moi-même résolu ce que ce mal devait m’apprendre. Sinon, s’il me laisse dans le même état de conscience après m’avoir retiré mon mal, il me vole l’outil de croissance que peut être cette maladie.

Yvan Amar

Sois calme et comprends, car tu te troubles et dans ta demeure intérieure tu atténues la lumière.

Saint Augustin

Nous avons inventé la vitesse et nous tournons en rond.

Charlie Chaplin

Le rempart immunitaire, garant du respect de notre identité au milieu des autres : l’éclairage du Dr Donatini

Article rédigée par Raïssa Blankoff, naturopathe-aromathérapeute, à partir des propos du Dr Donatini, gastro-entérologue, hépatologue, cancérologue, immunologue et diplômé d'ostéopathie. Le monde n’existe que parce qu’il est différencié en tout : il y a une infinité de couleurs qui, toutes mélangées, vireraient au gris uniforme, il y a une infinité de sons, de goûts, de pensées, d’émotions, et chaque vie est unique, absolument unique depuis le début des temps. Ce qui garantit notre intégrité de territoire et d’existence s’appelle barrière, frontière, peau, enveloppe, immunité, et sa fonction est d’assurer soit une imperméabilité, soit une perméabilité régulée avec grande intelligence.

SEPARER, C'EST CREER

Un pays, s’il est enrichi par des échanges avec les pays voisins qu’il contrôlera finement, déclarera une guerre s’il se sent menacé. Et ce sera au plus fort gagne : s’il est envahi pour longtemps, il risquera de disparaître. Ainsi sont les guerres et les conquêtes du temps jadis et les grandes bactéries d’antan (la peste, la tuberculose…). Aujourd’hui, nous assistons sur un plan géopolitique à des guerres plus larvées, à des inclusions, nos frontières sont poreuses, le monde se mélange, l’autre ne se déclare plus, il se faufile, se déguise. Le notion de « bon et de méchant » parfaitement identifiée n’a plus cours, ainsi, étrangement, en va-t-il de nos immunités : nos barrières intestinales malmenées par le stress, les nourritures manipulées par des toxiques, des procédés de transformation, des emballages, qui impactent nos muqueuses, déséquilibrent la flore, créent une hyperperméabilité, laissent passer des fragments toxiques, troublent le dépistage de nos centres d’alerte, brouillent les messages de communication entre nos cellules. suite

Date de la dépêche : 02 décembre 2014

Auteur : interview réalisée par Raïssa Blankoff, journaliste et créatrice du site www.lagrandesante.com

Mentions légales